pays de la loire
Choisir une région

Enquêtes de région

Un mercredi par mois, en deuxième partie de soirée  
Logo de l'émission Enquêtes de région

50 ans de télévision en Pays de la Loire : et demain ?

© MaxPPP
© MaxPPP

La télé à papa, c'est fini titrait il y a encore quelques jours lemonde.fr. Changement de génération, changement de comportement. Mais à quoi ressemblera la télévision de demain ? Eric Scherer, Directeur de la prospective à France Télévisions, nous l'explique...

Par Eric Guillaud

On le pressentait depuis quelques années, on le touche enfin du bout du doigt : avec l'arrivée en France de Netflix, la télévision entre définitivement dans une nouvelle ère. Une évolution ? Non, une révolution ! Une révolution qui s'appuie sur la délinéarisation de la consommation télévisuelle, sur la multiplication des écrans, l'interactivité tous azimuts, le débarquement massif des algorithmes... et sur des téléspectateurs qui pourraient dit-on prendre le contrôle de leurs soirées télé !

Éminent spécialiste des nouveaux médias, Directeur de la prospective à France Télévisions, Eric Scherer scrute depuis des années l'évolution des techniques, des usages et des comportements pour dessiner le futur de la télévision. Alors que France 3 Pays de la Loire fête ses 50 ans d'existence, nous avons demandé à Eric Scherer de nous donner les grandes tendances de cette télé de demain...
Eric Scherer
Eric Scherer

Vous êtes Directeur de la prospective à France Télévisions. Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots en quoi consiste votre travail ?


Il consiste modestement à jouer un rôle d'anti-brouillard dans un paysage audiovisuel actuellement bouleversé par la révolution numérique, Internet et les nouvelles habitudes de nos concitoyens dans leur rapport à la télévision et aux écrans en général. Nous essayons de donner du sens, d'expliquer, et parfois d'anticiper les évolutions profondes actuelles. Nous partageons ce que nous voyons et ce que nous pensons comprendre à l'intérieur de France Télévisions mais aussi à l'extérieur. Cela fait aussi partie, j'en suis convaincu, de notre mission de service public. Via Internet et notre blog meta-media.fr mais aussi sur papier via nos Cahiers semestriels de tendances.


Quand avez-vous pris conscience que le numérique - et notamment internet - allait révolutionner le monde et par conséquent le monde de la télévision ?

J'ai eu la chance de vivre et de travailler au Japon et aux Etats-Unis où j'ai vu non seulement l'essor de l'électronique grand public mais aussi l'arrivée d'Internet, dans ses phases successives. Au début les médias pensaient que le web n'était qu'un canal de distribution comme un autre (un peu comme le Minitel), mais très vite quand le public s'est mis lui aussi à s'exprimer massivement et à interagir en réseau, tout a changé. C'était il y a 10 ans déjà !

Peut-être devrons nous parler bientôt de télénautes ! Voire de mobinautes ! Car non seulement la télévision est sortie du téléviseur pour être disponible sur tous les autres écrans, mais Internet est en train de s'inviter actuellement dans le téléviseur même !


Selon vous, l’offre télévisuelle actuelle correspond-elle encore aux attentes, aux usages, des téléspectateurs. D’ailleurs faut-il toujours parler de téléspectateurs ?

Peut-être devrons nous parler bientôt de télénautes ! Voire de mobinautes ! Car non seulement la télévision est sortie du téléviseur pour être disponible sur tous les autres écrans, mais Internet est en train de s'inviter actuellement dans le téléviseur même ! Nous constatons aujourd'hui un essor très important de la consommation de vidéos en ligne en streaming mais aussi en mobilité, une adoption progressive des "smart tv" (connectées à Internet), à une nouvelle forme de consommation de vidéos par abonnement (à la Netflix), à une légère érosion du temps consacré à la TV (qui reste solide mais qui chute pour les jeunes), et à l'irruption des "nouveaux barbares" de l'Internet qui cherchent à prendre notre place ! 

A quoi pourrait ressembler la télé dans 50 ans ou plus modestement dans les prochaines années ?

Même à 5 ans, c'est difficile à dire !  Un élément clé sera la place où se placera le curseur entre consommation à la demande, à la carte et consommation linéaire (en direct ou en léger différé). Certains pensent que ce sera moitié/moitié dès la fin de la décennie. Nous verrons ! En tous cas nous nous préparons !
© capture d'écran Google
© capture d'écran Google

Netflix est arrivé en France le 15 septembre. Cela signifie à terme selon son co-fondateur Reed Hastings la fin de de la télévision. Qu’en pensez-vous ?

L'arrivée d'une nouvelle expérience télévisuelle (buffet à volonté via Internet de films, séries et documentaires pour une somme modique) va bien sûr bousculer le paysage. Notamment pour le temps consacré aux expériences plus traditionnelles. Mais c'est une consommation très personnalisée, peu fédératrice, en somme peu sociale.


Dans ce nouveau paysage médiatique, quel rôle doit jouer le service public et quelle place tiendra la télévision régionale ?

Il doit continuer à s'adapter aux nouvelles manières de vivre de la société, qui vit de plus en plus connectée sur Internet et à un public qui a désormais pris le contrôle dans la manière de s'informer, de se cultiver et de se divertir ! Nous devons donc chercher à faire profiter du meilleur des deux mondes : une programmation de qualité qui créé du lien social, matinée de personnalisation permise par Internet mais aussi de proximité, déjà formidablement assurée par les TV régionales de notre réseau France3.

Merci Eric Scherer

Propos recueillis le 20 septembre par Eric Guillaud

Pour en savoir +

Bien sûr le blog d'Eric Scherer meta-media.fr dans lequel on trouve une information très pointue sur les anciens et nouveaux médias, sur l'évolution de la télévision, les nouveaux usages qui lui sont liés...

A lire aussi l'article du monde.fr sur la fin de la télé à papa marquée par l'arrivée de Netflix, l'article d'inaglobal.fr sur l'utilisation massive des réseaux sociaux sous le titre "Twitter est-il l'avenir de la télévision ?", un deuxième article d'inaglobal.fr sur les plateformes de vidéos à la demande, "VoD gratuite : la stratégie payante ?"...

Netflix c'est quoi ?

Netflix est une plateforme américaine de vidéo à la demande par abonnement disponible en France depuis lundi 15 septembre et compatible avec de nombreux supports, ordinateurs, consoles de jeu, smartphones, tablettes, smart TV... Contre un abonnement mensuel allant de 7,99 à 11,99 € (en fonction du nombre d'écrans), vous accédez à un catalogue de plusieurs milliers de titres, des séries américaines mais aussi françaises comme "Fais pas çi fais pas ça" ou "Le Village français", des documentaires et des films plus ou moins récents, plutôt des classiques en ce qui concerne le cinéma français.
Pour en savoir plus, deux articles, Netflix pour les nuls sur le site du Nouvel Observateur et Les dessous de Netflix sur franceinfo.fr...