pays de la loire
Choisir une région

ENSEMBLE C'EST MIEUX ! - Pays de la Loire

Du sourire, des rencontres, des invités et des échanges de bons-plans. Du lundi au vendredi à 10h45
Logo de l'émission ENSEMBLE C'EST MIEUX ! - Pays de la Loire

La pomme de terre primeur est-elle vraiment si exceptionnelle que ça ?

La Bonnotte de Noirmoutier en habit de fête. / © CC / Flickr
La Bonnotte de Noirmoutier en habit de fête. / © CC / Flickr

C'est la période de l'année, où on redécouvre le plaisir d'une pomme de terre toute neuve et de prime jeunesse. Sommes nous tout simplement victime d'une astuce marketing au printemps ? À vos assiettes.

Par Xavier Collombier

Les qualités de la primeur

La pomme de terre nouvelle est une tubercule encore jeune. Suffisamment tendre pour que son sucre ne soit pas encore transformé en amidon. Petite, la peau fine, on la cuisine cuite à l'eau ou rôtie plutôt que rissolée. 
"Les variétés précoces sont récoltées environs 90 jours après la plantation des pommes de terre. Les variétés semi-précoces ou (demi-précoces) sont récoltées avant 110 jours de culture. Les légumes primeurs, appelés également "petits légumes", sont récoltés plus tôt, avant la maturité complète" nous explique le site spécialisé Rustica.
glaner la bonnotte

Primeur vous avez dit primeur

'Belle de Fontenay", 'Rosabelle", 'Ostara', 'Sirtema" sont les variétés les plus cultivées en primeur. Cette dernière est la princesse des primeurs avec une arrivée dès le mois d'avril en particulier sur l'île de Noirmoutier. Attention ces pommes de terre ne se conservent pas plus de 10 jours dans votre bac à légumes. 
La Bonnotte de Noirmoutier fait figure de la Rolls des patates. Fragile, on doit la planter et la récolter à la main, uniquement cultivées sur l'île, on la récolte en une journée et elle n'est commercialisée qu'une quinzaine de jours début mai. Ce qui est rare est cher :  1,5 kg coûte 5,95€ cette année. Voilà qui fait de cette petite insulaire, la pomme de terre la plus cher de France. 150 tonnes de Bonnotte ont été récoltées cette année.

Primeur, victime de la mode ou du Marketing ?

La communication autour de la Bonnotte est clairement bien ochestrée. L'Observateur nous apprend qu'un budget de 200.000 euros par an pour entretenir la notoriété de son label est dépensée par la coopérative de Noirmoutier. 

La pomme de terre de Noirmoutier n'est pas meilleure que la mienne. Elle est surtout portée par un véritable matraquage publicitaire", estime Julien Sage,


maraîcher bio sur l'île d'Yeu.
Au delà du pur aspect marketing de la pomme de terre primeur, et de l'effet Beaujolais Nouveau et des murmures esbaudis "elle a un goûts de châtaigne, un piquant sucré salé etc..." répétés par les gastronomes de tout poil, on peut s'interroger sur les qualités nutritive de la pomme de terre.
Le régime Paléo, le régime alimentaire des origines et le plus tendance du moment, la proscrit. Son index glycémique faramineux agresse nos intestins. La pomme de terre a l'art de nous caler mais à quel prix.L'insuline tourne à plein régime pour transformer l'amidon en sucre et finir stockée en graisse dans notre bas ventre. 
Bref la pomme de terre, oui mais avec modération.

A lire aussi