• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Ensemble c'est mieux !

Du lundi au vendredi à 10h50  
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux !

Vivre mieux : la lunch box comme alternative au sandwich de midi ?

Quoi de neuf dans mon assiette à midi ? Les lunch box remettent du goût et de la variété sur le coin de notre bureau / © Serge Manceau / Maxppp
Quoi de neuf dans mon assiette à midi ? Les lunch box remettent du goût et de la variété sur le coin de notre bureau / © Serge Manceau / Maxppp

C'est pour les gens pressés, ou paresseux, qui travaillent dans un bureau, qui n'ont pas, ou plus, envie de se contenter d'un sandwich, fût-il très élaboré, il y a dans la lunch box comme une promesse de revenir à un vrai repas, rapide certes, mais qui se mange avec une fourchette

Par Christophe Turgis

Ceux qui ont adoré Bolino dans leur chambre d’étudiant sont déjà des « lunch box natives ». Autrement dit, nés avec le produit !

Une lunch box est avant toute chose comme un panier pic-nic avec divers dispositifs pour y conserver de la nourriture, séparer le sucré du salé, le liquide du solide, etc. Exactement comme on le pratiquait dans les usines ou sur les chantiers avec la traditionnelle gamelle. Quand on amenait encore son repas de midi avec soi le matin. Et c’est un peu par le monde du travail que ces nouvelles lunch box prêtes à manger sont apparues. Purs produits marketing, mais déclinées avec plus ou moins de bonheur. Ou plutôt de (bon) goût ?


De la gamelle à la lunch box

Entre la gamelle, un peu bleu de chauffe, et la lunch box, il y a eu, rien ! Tant les français au boulot ont souvent négligé le repas de midi. Et puis la restauration rapide a bouleversé nos habitudes avec un sandwich rond moelleux et un peu sucré, les boulangers lui ont emboîté le pas, avec le retour en grâce du vrai sandwich à base de baguette parisienne. Dans tous les cas il faut sortir de son bureau, s’asseoir pour consommer sur place ou un peu plus loin dans un square. Désormais, ces modes de consommation rapide représentent plus de 52% du marché du repas de midi.

Les industriels du repas semi-frais ou prêt à consommer se sont emparés de ces boites à pic nic pour en faire un nouveau mode de consommation. Entre sandwich et repas plus élaboré qui se mange avec… une fourchette.

Désormais les lunch box apparaissent "garnies" dans les rayons des hypermarchés. Avec des pâtes souvent comme base du repas qu’elles contiennent. Lustucru, l’ultra-célébrissime pour ces petits carreaux bleus, a même utilisé le terme de Lunch Box pour distribuer une gamme complète de ces productions. On trouve le même genre de concept de repas rapide sous le non de Pasta Box chez Sodebo, ou Vraiment chez Fleury Michon, les deux sont en Vendée…

Toutes ces productions ont en commun l’usage de petites boîtes en carton, pratiques, jetables, environnementalement correctes, … puisque recyclables ! Pour le goût et la qualité des repas, vous jugerez… par vous-même.


La "convenience food", avec ou sans emballage

Dans le langage des marketeurs, on appelle ces nouveaux modes d’alimentation, les "convenience food" ou aliments commodes. Et dans ce domaine l’entreprise suisse Betty Bossi à une bonne longueur d’avance, les lunch box avec pâtes sont déjà rangées au rayon du passé. La marque propose désormais des repas sophistiqués aux recettes élaborées, comme des soupes, des potages épicés, ou des crevettes poêlées, des rouleaux de printemps, des légumes croquant en brochettes, des desserts à base de fruits frais…

Surfant sur la vague du zéro emballage, et dans la même idée de nourriture pour un repas rapide et qui se conserve un moment, voici le nantais Ozon qui vend sa cuisine dans des bocaux en verre. Mieux que bien, il s’agit de cuisine fraîche du jour, sans emballages à jeter. Une consigne en plus pour les bocaux, qui seront lavés lorsque le client revendra chercher le prochain repas. Ou mieux encore, livrés en tri-porteur au pied du bureau.

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité