• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Ensemble c'est mieux !

Du lundi au vendredi à 10.45  
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux !

Vivre mieux : les douches municipales ont de l'avenir

La douche. / © CC/ Toni Blay / Flickr
La douche. / © CC/ Toni Blay / Flickr

Créées au moment de la Révolution industrielle pour faire face aux épidémies liées au manque d'hygiène, les bains-douches municipaux connaissent une nouvelle jeunesse dans nos villes. Précaires, jeunes, étudiants, migrants sont les principaux utilisateurs de ce service public.

Par Xavier Collombier

L'histoire

En plein mouvement hygiéniste à la fin du XIX ème siècle, fontaines publiques, vespasiennes et bains publics municipaux se développent dans des villes touchées par la révolution industrielle et l'exode rural qui en découle. Ces établissements payants se généralisent dans les années 1920-1930 dans la plupart des agglomérations. Aujourd'hui, il reste des bains-douches municipaux en activité à Nantes, Cholet, Le Mans et Angers.

Aujourd'hui

Les bains municipaux aident les plus démunis d'entres-nous tout simplement à se sentir mieux. "Se laver est essentiel pour rester digne", expliquent les usagers réguliers de ce service public. 500 personnes à Nantes sont des habitués du lieu, à Nantes 10 000 tickets sont vendus chaque année.
"Ne pas avoir l'air d'un clochard, ça aide à rester sociable." s'accordent les clients. 
Sur place 3 douches par semaine seulement sont possible pour la même personne, les tarifs sont de 1,45 € la douche.

Dans la cité des Ducs, les bains municipaux ont été entièrement rénovés en 2013 pour faire face à la demande et offrir aux usagers des conditions d'accueil optimales.

De nombreux Roms et précaires fréquentent l'établissement, "nous venons en groupe, tous les trois jours. C'est notre seul moyen de nous laver. Nous avons des toilettes mais pas de douches. " expliquait Ivan à nos confrères de Ouest-France en 2008.

A lire aussi

travaux pont de Cheviré