Ensemble c'est mieux !

Du lundi au vendredi à 10.45  
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux !

À vos assiettes : faut-il encore manger des pommes ?

La pomme le paradis du pesticide. / © CC / TOrange / Flickr
La pomme le paradis du pesticide. / © CC / TOrange / Flickr

Mais qu'est-il arrivé au fruit défendu du paradis perdu ? Les pommes sont les fruits sans doute les plus traités aujourd'hui. Plusieurs études démontrent qu'une pomme est traitée en moyenne avec 35 pesticides différents. Pourquoi et comment manger des pommes ?

Par Xavier Collombier

35 pesticides et moi et moi ?

C'est le fruit symbolique, le symbole de l'interdit, l'une des plus belle réussite de la nature. Tellement beau et design que les Beatles en pleine gloire en feront leur emblème et leur maison de disque. Notre dieu à tous, Steve Jobs amoureux de la bande des 4 de Liverpool, avant d'avoir les moyens d'acheter l'ensemble de leur catalogue musical nomma sa boîte en forme de pomme depuis son garage légendaire de la Silicon Valley. 
La Pomme, une telle réussite, qu'elle a fini par être la première victime de son succès. Il nous la faut toujours plus belle, toujours plus croquante, toujours plus calibrée et standardisée. Aujourd'hui elle a l'allure du fruit tendu par la sorcière dans Blanche Neige : 35 pesticides collent sur sa peau en moyenne... Comment en est on arrivé là ?

Trop belle pour toi

Les variétés aujourd'hui ne sont plus foison. L'agriculture intensive, en mal de rendement, s'est arrêtée sur quelques variétés censées plaire au plus grand nombre et aux acheteurs des grandes surfaces qui font la loi. Pour résister à l'humidité, aux attaques de prédateurs toujours plus résistants, la pulvérisation est devenue la norme, en saison au regard du nombres des produits phyto-sanitaires analysés grosso modo l'arboriculteur étend ses produits au minimum chaque semaine. Non seulement la pomme est bourrée aux pesticides mais pour la rendre plus belle, on la fait briller de mille feux avant son départ vers nos rayons de supermarchés. 

Elles sont « cirées » à la morpholine, un additif montré du doigt par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).


Comme le regrette le magazine psychologie.com.

Les agriculteurs produisent plus grâce à des intrants  (les fertilisants et pesticides utilisés dans les productions agricoles) qui éliminent mouches, limaces, cochenilles, mais également virus végétaux et autres.  

La pomme chasse le médecin. / © CC / Anthony Thomas Bueta / Flickr
La pomme chasse le médecin. / © CC / Anthony Thomas Bueta / Flickr

Une pomme par jour vous éloigne du médecin

An apple a day keeps the doctor away"


Comme on le dit en anglais dans le texte. À condition de la consommer bio OBLIGATOIREMENT, la pomme a bien des qualités.  Elle possède une foule d’antioxydants, de fibres, de vitamines et de micronutriments. Les antioxydants de la pomme réduisent le risque de maladie cardio-vasculaire et poussent à l'oxydation des lipides de notre organisme.
La pectine de pomme aurait des effets bénéfiques pour diminuer le cholestérol sanguin.
Bref mangeons des pommes, mais en résistant à l'appel de la méchante sorcière de l'agri-business.
 

Continuons à manger des pommes. / © CC / Lee / Flickr
Continuons à manger des pommes. / © CC / Lee / Flickr


A lire aussi