• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Ensemble c'est mieux !

Du lundi au vendredi à 10h50  
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux !

À vos assiettes : mangeons du miel avant que les abeilles ne disparaissent

Le miel un bien pour notre santé. / © CC / Stuart Richards / flickr
Le miel un bien pour notre santé. / © CC / Stuart Richards / flickr

Ce produit entièrement naturel est paré de toutes les vertues. Ce sucre de la nature fabriqué par les abeilles n'a pas encore livré tous ses secrets.

Par Xavier Collombier

Du sucre

Le miel, c'est du sucre. Du sucre naturel issu du fructose des plantes, des fleurs et du glucose, le tout issu à 100% de la nature. Du sucre pur pas trafiqué, pardon raffiné, par des industriels peu scrupuleux. Les abeilles ont travaillé pour notre bien.
Le miel a un effet bénéfique sur notre flore intestinale, permettant le développement de bactéries lactobacilles, nous aidant à mieux digérer. C'est un vrai alicament, le miel.
Pour une même quantité, le miel possède un pouvoir antioxydant équivalent à celui de la majorité des fruits et légumes.

Miel et miel

En France, le miel le plus recherché et l'un des plus cher est celui issu du miellat des pucerons colonisant les sapins du massif vosgien. Les abeilles le récoltent sous certaines conditions. Le miel de sapin est sans aucun doute une expérience unique et d'exception.
Le miel le plus cher du monde reste cependant celui du  jujubier sauvage, produit au Yémen. L’engouement qu’il suscite tiendrait à ses propriétés aphrodisiaques et à sa rareté. Il faut compter 140 € le kilo aujourd'hui pour pouvoir y goûter. Il vient de la vallée de l'Hadramaout, là où la Reine de Sabbat nous apporta le Moka et l'encens.

La transhumance des abeilles

Les bons apiculteurs font voyager leurs abeilles. Un mois dans une forêt de châtaignier pour un miel boisé et ambré. Plusieurs semaines au pied du Ventoux pour un miel  aux saveurs crémeuses et lavandes. Des vacances sur les landes de Gascogne pour un miel liquide et d'or à l'acacia.


Les abeilles en danger de mort

Varroa destructor est une mite. Elle s'attaque aux abeilles au moment où elles sont le plus vulnérables, à l'état larvaire. Varroa a colonisé toutes les ruches du monde. Le parasite s'en prend au système immunitaire et condamne la colonie à une mort programmée.

Astonishing Time-Lapse Captures the Development of Baby Honeybees (Film by Anand Varma): http://bit.ly/1HF73Gq

Posted by Feature Shoot on dimanche 24 mai 2015

Contrairement à la fausse citation prêtée à Einstein, la disparition de l'abeille domestique ne provoquerait pas la fin de l'humanité. Nous serions juste privé de miel. Dans le monde entier, les scientifiques travaillent sur la problématique.

Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre
la fausse citation prêtée à Einstein

À Baton-Rouge en Louisiane, une reine naturellement résistante à Varroa Destructor a été sélectionnée par une équipe de chercheurs. Gros soucis, sa colonie d'ouvrière refuse obstinément de produire du miel et de travailler pour les hommes.


A lire aussi

Hellfest 2019 : retour sur la conférence de presse de Ben Barbaud