Ensemble c'est mieux !

Du lundi au vendredi à 10.45  
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux !

Le rêve indien de Céline

Céline dans son dispensaire photo copyright Xavier Zimbardo / © Xavier Zimbardo
Céline dans son dispensaire photo copyright Xavier Zimbardo / © Xavier Zimbardo

Céline Hégron a 40 ans, elle est infirmère et vendéenne. Elle a créé un dispensaire à Bénarès en septembre 2012. Dans ce quartier défavorisé du centre ville ils sont nombreux à venir se faire soigner. 

Par Evelyne Jousset

Le rêve indien de Céline

Originaire de Saint-André-13-voies en Vendée, Céline Hégron, infirmière en milieu hospitalier, découvre Bénarès en 2004. Une rencontre avec un pays, l'Inde, une ville, Bénarès et un peuple, qui sera déterminante pour cette jeune femme âgée à l'époque de 28 ans. Comme beaucoup, en recherche d'un avenir ayant un sens,  elle comprends  que c'est là-bas qu'elle sera encore plus utile. Elle crée une association loi 1901, Un rêve indien. Aidée par sa famille, ses amis, les habitants de Saint-André-treize-voies ce rêve devient, enfin, réalité. La solidairté se met en marche et chacun y va de son don en argent, de dons en matériels, de médicaments. La procédure, les autorisations, la recherche d'un local, vont prendre quelque temps. Mais quand en septembre 2012 elle ouvre enfin son dispensaire dans Khojwan Kiriya, au centre de Bénarès la joie est totale.
Khojwan où se trouve le dispensaire

Accueil, soins et amitié 

Aidée de Soni une jeune indienne devenue infirmière, d'un médecin indien et de stagiaires infirmières françaises de passage, KASHI SEVA DISPENSARY est devenu le lieu où l'on accueille, l'on soigne et où on tisse des liens d'amitié. Je me souviens de Céline parlant de Mamiji, la vieille dame croisée dans le quartier à son arrivée et devenue jusqu'à sa mort, il y a 3 ans, sa nouvelle famille. Sourires, tchai aux épices et au lait, moments de douceur, de partage. Et les enfants qui la regardent et la suivent avec surprise et avec tendresse. 

Le rêve indien de Céline
Céline est vendéenne et infirmière. Elle a créé un dispensaire à Bénarès. Son rêve était de venir au secours des plus défavorisés  - France 3 PDL - France 3 PDL

 

Le rêve doit se poursuivre

Chaque  jour Céline et sa petite équipe voient, en moyenne, 40 à 60 patients avec les pathologie les plus diverses, qui touchent les personnes âgées comme les bébés. Beaucoup de plaies, de brûlures domestiques... 

Pour poursuivre cette mission elle a besoin de matériel médical, bien sûr, de dons en argent, surtout. Le budget annuel de fonctionnement du dispensaire, 8 000 à 12 000 euros, est réuni grâce aux actions (soirée indienne, loto, concert, vente de livres.. ) de l'association vendéenne et aux dons. On a beau être en Inde ce n'est pas suffisant. 

Chaque année elle doit  renouveler sa demande de visa. Paperasse, stress, crainte que l'aventure s'arrête un jour. Même si  le dispensaire répond à un réel besoin. Preuve en est l'autorisation qui lui est accordée depuis 2012. Rien n'est simple, mais une chose est sure sa place est ici. Au milieu de la misère incroyable que l'on cotoie dans cette ville et ses quartiers. Une misère colorée et souriante si caractéristique de ce pays. 

Céline a appris l'hindi, elle se débrouille même plutôt bien. Quand elle n'est pas dans son dispensaire, elle aime marcher le long du Gange, dans les Ghat. le Gange où l'on vient vivre et mourir car Bénarès est une ville sacrée. Sur sa page Facebook elle poste de superbes photos. Des instants pleins d'émotions et d'humanité. le regard qu'elle pose sur ce pays et cette ville, Depuis qu'un jour de 2004 elle a compris que son destin prendrait ce chemin.
 

>>> l'entretien intégral de l'émission PDL matin 


Le rêve indien de Céline
Céline Hégron raconte sur PDL matin, depuis Bénarès, comment fonctionne son dispensaire au service des pauvres.  - France 3 PDL - france 3 PDL

Pour en savoir plus 
L'Association Un rêve indien 
La page Facebook