• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Ensemble c'est mieux !

Du lundi au vendredi à 10.45  
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux !

Vivre mieux : la course à la vraie échalote

L'échalote, plante bulbeuse de la famille des Amaryllidacées dispose d'une IGP échalote d'Anjou qui garantit son origine et sa méthode culturale. / © fotolia
L'échalote, plante bulbeuse de la famille des Amaryllidacées dispose d'une IGP échalote d'Anjou qui garantit son origine et sa méthode culturale. / © fotolia

Savez-vous reconnaître une échalote plantée en terre d'une échalote semée ? Nous allons dans vivre mieux vous expliquer pourquoi l'une est plus chère à produire que l'autre, et laquelle des deux est la vraie échalote !

Par Christophe Turgis

Ainsi il y a l'échalote et... l'échalote ! La vraie de tradition plantée à la main, récoltée à la main, et savoureuse ! Et l'autre semée vite fait à la machine... au goût d'oignon !

Les producteurs d'échalote, la vraie, plante bulbeuse de la famille des Amaryllidacées, font la course avec l'Europe pour obtenir la reconnaissance de leur savoir-faire et la qualité de leur production. Et se battent aussi contre les semenciers qui en font pousser pour trois francs six sous et vendent un produit différent sous la même appellation !

Traditionnellement le bulbe de l'échalote se plante à la main. Il faut compter une centaine d'heures de travail par hectare cultivé, plus une cinquantaine encore le moment de la récolte venu. Pour les graines semées, l'agriculteur passe avec la machine, et, le tour est joué ! L'arrachage étant également mécanisé. Et alors ? Si c'est la même plante ?

Justement ce n'est pas la même plante ! L'une donne un goût d'échalote au goût d'échalote, l'autre donne un bulbe qui ressemble à une échalote mais dégage un goût d'oignon prononcé ! Ajoutons à cela une différence d'aspect lorsqu'on les coupe en deux.

À gauche, la vraie échalote, plantée à la main, à droite, la fausse, semée industriellement au goût d'oignon ! / © f3
À gauche, la vraie échalote, plantée à la main, à droite, la fausse, semée industriellement au goût d'oignon ! / © f3


Alors comment faire ? On ne peut pas prendre un couteau sur l'étal du super-marché pour trancher la question ! Chez le marchand des 4 saisons ce sera assurément plus simple. Non, pour faire la différence, il faut se fier aux étiquettes.

Depuis 2007, et en dépit de la crainte des producteurs d’échalotes plantées dites "de tradition" de Bretagne et du Val de Loire, une nouvelle réglementation permet la coexistence de deux modes de production d’échalotes : semées et plantées, dont les qualités nutritionnelles sont similaires mais les qualités organoleptiques sont différentes. L'étiquette doit préciser échalote semée ou plantée.

La vraie s'affiche avec une petite étiquette portant la mention "échalote traditionnelle". Ou mieux encore, indique une IGP. Indication Géographique protégée comme pour l'échalote d'Anjou reconnue officiellement par la commission européenne depuis novembre 2015.

Vous savez tout de ce petit bulbe que nous consommons cru ou cuit, essentiel à la cuisine française. De qualité ! À vous de choisir.


Deux ou trois choses de l'échalote d'Anjou :

Le Maine-et-Loire est la deuxième région de production d'échalote en France. La vallée de l'Authion représente 10% de la production nationale avec une production annuelle de 3000 tonnes. Elle bénéficie d'une Indication Géographique protégée depuis 2015.


Vendée : le Roller-derby