pays de la loire
Choisir une région

ENSEMBLE C'EST MIEUX !

Du sourire, des rencontres, des invités et des échanges de bons-plans. Du lundi au vendredi à 10h45
Logo de l'émission ENSEMBLE C'EST MIEUX !

Vivre mieux : l'obsolescence programmée

© Flickr
© Flickr

Chaque semaine, dans "Des clics pour un déclic", PDL Matin décrypte ces phénomènes de société qui font notre quotidien et qu'on ne connaît pas toujours. Cette semaine : l'obsolescence programmée.

Par Olivier Couvreur

Revoir l'émission

Olivier Couvreur, responsable du numérique de France 3 Pays de la Loire, répond cette semaine aux questions d'Olivier Quentin dans la rubrique Des clics pour un déclic, à voir chaque lundi dans PDL Matin.

>> Tout savoir sur PDLMatin en cliquant ici  

Bonjour Olivier, vous êtes notre expert web et l’obsolescence programmée, on en parle b​eaucoup sur internet…

Oui, Olivier, l’obsolescence programmée, on la retrouve au coeur d’une quantité d’articles, des sites entiers y sont consacrés et c’est un thème qui revient très souvent sur les forums de discussion… Quand une personne se retrouve comme on vient de le voir avec un produit qui ne marche plus et qu’elle cherche à comprendre pourquoi la panne est arrivée après si peu de temps… Elle poste un message sur un forum, décrivant la panne à qui voudra bien lui répondre pour la réparer…

Et ça fo​nctionne ?

Pas toujours, mais dans de nombreux cas, oui… Des utilisateurs qui ont déjà rencontré la même panne répondent souvent tout comme les réparateurs ou parfois même des personnes qui travaillent directement pour les fabricants et qui connaissent les produits sur le bout des doigts… Reste ensuite à l’internaute à acheter la ou les pièces défectueuse et à suivre les étapes qu’on lui a indiquées… C’est une des vraies forces du web, ce côté participatif qui permet de résoudre des problèmes grâce à l’expertise des autres…

RAPPEL. Texte de la Loi sur l’obsolescence programmée :

L’obsolescence programmée se définit par tout stratagème par lequel un bien voit sa durée de vie sciemment réduite dès sa conception, limitant ainsi sa durée d’usage pour des raisons de modèle économique.

Il y a un produit qui est un des symboles de notre société de consommation mais qui est aussi le symbole de l’obsolescence programmée, c’est le téléphone portable…

Il y a un chiffre qui circule : 60 millions de téléphones portables dormiraient dans les placards, rien qu’en France !
Des batteries qui ne tiennent pas plus de 2 ans, des applications à la mode toujours plus gourmandes en ressources qui font que vous allez vouloir le modèle dernier cri… Bref, tout cela est pointé du doigt.
Je vous propose de regarder cette vidéo qui a été publiée par une start-up pour dénoncer justement l'obsolescence programmée des smartphones. C’était en mars dernier juste au moment de la sortie d’un des téléphones les plus vendus en France…

MWC 2015 : lutte contre l'obsolescence programmée
J’adore la signature : le Mouvement de résistance des précédents smartphone
Petite précisions sur la durée de vie moyenne d'un portable : 1 an 1/2
A noter aussi que de plus en plus d'organismes proposent de récupérer votre vieux téléphone pour lui donner une seconde vie ou le recycler... Vous y gagnerez quelques dizaines d'euros et c'est un geste bon pour la planète.

Dernière question, on l’a vu dans la séquence : si un constructeur tente d’écourter délibérément la durée de vie d’un produit, qu’est-ce qu’il risque ?

L’obsolescence programmée est désormais punie par la loi. Un texte voté par le Sénat en février dernier est entré en vigueur le 22 juillet. La sanction peut aller jusqu’à deux ans d'emprisonnement et 300.000 euros d'amende… Une amende qui peut même grimper jusqu’à 5% du chiffre d’affaire annuel.