• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Ensemble c'est mieux !

Du lundi au vendredi à 10h50  
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux !

Vivre mieux : les soins dentaires low cost sont-ils une bonne affaire ?

Une intervention dentaire dans un centre mutualiste / © Celia Pernot / cc flickr
Une intervention dentaire dans un centre mutualiste / © Celia Pernot / cc flickr

On a vu ouvrir ces centres de soins dentaires il y a quelques années déjà, tous promettent des prix jusqu'à 50% moins chers que ceux pratiqués par les dentistes indépendants, mais nombre de patients se retrouvent aujourd'hui... sans dents !

Par Christophe Turgis

Des prix coupés en deux

Ouvrez la bouche ! Nous avons tous tremblé à l'idée de nous faire soigner les dents. La roulette du dentiste n'est pas notre amie. L'extraction des molaires qui font mal nous plonge dans l'effroi ! Pire, pour nombre de personnes, ces soins pourtant indispensables à notre bonne santé, sont inabordables. Obligeant les patients à s'endetter de plusieurs milliers d'euros.

Pour faire baisser les prix, nombre de dentistes dans des pays d'Europe de l'est ont ouvert des centres dentaires à bas coût. Ils pratiquaient les soins au prix du marché local. Et on a ainsi vu se développer un "tourisme dentaire" vers la Tchéquie ou la Hongrie !

Un peu sur le même modèle, des centres de soins dentaires ont ouvert en France ces dernières années. Promettant des prix inférieur parfois de 50% à ceux habituellement pratiqués. Plus besoin d'aller se faire soigner à l'étranger, les soins dentaires low cost arrivaient jusqu'à nous.


Des soins payés d'avance

Mais patatras les témoignages de patients mal soignés, pour ne pas dire laissés sans dents par la fermeture inopinée du centre de soins fleurissent dans les médias. En parcourant les réseaux sociaux on s'aperçoit que des milliers de personnes se plaignent de ces centres de soins. Particulièrement ceux du groupe Dentexia en faillite depuis quelques mois.

Le groupe a multiplié les ouvertures de centres dentaires, proposait le crédit pour financer les soins et les faisait payer par avance ! Résultat des patients se sont fait extraire plusieurs dents... et ont trouvé porte close quand ils sont revenus pour se faire poser les couronnes ! Déjà payées !

Pour leur défense, ces centres dentaires affirment développer une meilleure organisation du travail pour réduire les coûts. Mais aussi d'être harcelés par les conseils de l'ordre des dentistes. Les médecins recrutés par ces centres feraient l'objet de pressions de leurs confrères en cabinets indépendants affirment-ils. Pressions qui s'exerceraient aussi sur les fournisseurs.


Deux visions de la médecine

Le Confédération Nationale des Syndicats Dentaires (CNSD) dénonce ce "modèle low cost basé sur une pratique mercantile et commerciale qui a pu prospérer grâce aux failles de la loi et à la mansuétude des autorités de tutelle".

L'autorité de tutelle, la ministre de la santé en l'occurrence, s'est peu exprimée sur le sujet. Ce sont les associations de patients qui se sont montrés bien plus virulentes. Le collectif contre dentexia dans sa lettre adressée à la ministre Marisol Touraine, indique qu'il n'est pas question "de vouloir mettre un terme à la dentisterie low cost, le nôtre est de la transformer en dentisterie sociale. Car ce type de centre répond à un réel besoin d'accessibilité des soins dentaires moins coûteux".

Hellfest 2019 : gros plan sur les secours au festival