pays de la loire
Choisir une région

Le Berry de George Sand

Portrait de George Sand. / © France 3 Centre
Portrait de George Sand. / © France 3 Centre

George Sand passe de nombreux étés dans la maison de sa grand-mère à Nohant-Vic près de la Châtre dans l'Indre. Sylvie propose de vous conduire sur les traces berrichonnes du grand écrivain, fière de son indépendance, engagée pour la cause des femmes et même révolutionnaire en 1848.

Par Anne Lepais

Revoir l'émission


Sylvie Denis et ses invités nous font découvrir la commune de La Châtre, en commençant par la maison de George Sand.

Sylvie est en compagnie de Vinciane notre guide. Vinciane  Esslinger, agent d'accueil à la Maison de George Sand, nous fait visiter la maison dans laquelle George Sand a passé son enfance et ses étés avant de s’y installer définitivement jusqu’à sa mort en 1876.

Maison de George Sand / © Vues sur Loire
Maison de George Sand / © Vues sur Loire

Nous commençons notre visite par le salon où flotte encore l'esprit de George Sand et de ses enfants et où tant de personnages célèbres se sont assis. Toutes les pièces de la maison  semblent figées dans le passé, à chaque fois que l'on passe une porte on s'attend à croiser un membre de la famille. Lieu fondateur pour l’écrivain, marqué d’abord par des drames puis par les visiteurs illustres (Liszt, Chopin, Balzac, Dumas, Flaubert, Delacroix), c’est ici que naît quasiment l’ensemble de son œuvre.
Le salon de la maison de George Sand à Nohant / © Vues sur Loire
Le salon de la maison de George Sand à Nohant / © Vues sur Loire

On y croise Colette Journault , adjointe technique qui, depuis 30 ans, veille sur la maison de la Bonne Dame. Outre la gestion de la maison, des meubles, des collections et de l’ambiance de la bâtisse, elle se charge de fleurir la maison avec amour.

Direction Gargilesse à une cinquantaine de km à la frontière entre Indre et Creuse. Lieu de villégiature de George Sand. Elle était déjà venue plusieurs fois avec Chopin, mais c’est en 1857 qu’elle y revient avec son amant Alexandre Manceau et un ami entomologiste. Elle séjourne dans la Villa Algira à de nombreuses reprises pour de courts séjours. Elle y trouve le calme pour écrire. La villa existe toujours, devenue petit musée et gérée par Christiane Sand, dernière héritière nominale (pas de lien de sang). Mais Gargilesse c’est aussi une magnifique carte postale adorée des peintres contemporains de George Sand. C'est lors de vacances en 1972 que Catherine Lienard découvre Gargilesse. Depuis 40 ans elle encadre et restaure les oeuvres des grands peintres de l'école de Crozant-Gargilesse

Non loin de là, Cyril Huvé,  pianiste à « La grange aux pianos » à Chassignolles nous emmène en pleine campagne dans une bâtisse imposante. C’était à l’origine un édifice à porteau ou auvent, bâtiment typique du Boischaut. Ce lieu a belle allure, avec un espace très vaste et un plafond élevé, ce qui, avec la présence de bois et l’ajout de matériaux adaptés, favorise une acoustique parfaite. C’est le port d’ancrage de Cyril Huvé, « Je l’ai imaginé au départ pour stocker et mettre en valeur mes pianos qui avaient besoin de place. Un pianiste a toujours de gros problèmes de rangement…et de voisinage. Ici ce n’est pas un problème ! ». Une fois installé, il a voulu, dans un deuxième temps, ouvrir ici une résidence d’artistes, « une sorte de maison de musiciens, comme il y a des maisons de peintres ou d’écrivains. Avec comme programme essentiel la convivialité ».
La grange aux pianos / © Vues sur Loire
La grange aux pianos / © Vues sur Loire

Et pour finir, Arnaud Métivier, directeur de la Maison de Jour de fête, nous fait revivre le tournage de « Jour de Fête » de Jacques Tati, le temps d’une balade à Sainte-Sévère.
Il nous accueille dans la maison où nous découvrons l'univers de Jacques Tati. Ce film, il l'avait promis pendant la guerre pour remercier les habitants de Sainte-Sévère de l'avoir hébergé pendant cette période difficile. En 1948 il débarque avec son équipe de tournage et réalise pour le village et ses habitants ce fleuron du cinéma français. Nous partons ensuite à vélo électrique sur les traces du facteur « à l'américaine » de Sainte-Sévère.
La maison de Jour de Fête à Sainte-Sévère / © Vues sur Loire
La maison de Jour de Fête à Sainte-Sévère / © Vues sur Loire

L'échappée


« Eric Gaulon »
Il est le chef de l’auberge La Forge à Lys Saint-Georges. Il travaille des produits locaux tout en les revisitant de manière contemporaine (lentilles du Berry, poule noire…). On compte sur lui pour nous préparer un plat de la cuisine de George Sand.
Les poules noires du Berry / © Vues sur Loire
Les poules noires du Berry / © Vues sur Loire

 

« Le berry de George Sand »


Une émission de 26' présentée par Sylvie Denis, réalisée par Jean-Louis Prignac, coproduit par TGA et France Télévisions 

►Diffusée le dimanche à 12h55 sur France 3 Centre-Val de Loire et sur Pays de la Loire 


► Voir aussi le site de Vues-sur-Loire