pays de la loire
Choisir une région

Tous au jardin dans Vues sur Loire

Les jardins du Château du Lude / © Stéphane Papin / Vues sur Loire
Les jardins du Château du Lude / © Stéphane Papin / Vues sur Loire

Le Val de Loire est réputé dans le monde entier pour ses parcs et jardins et aussi pour sa production horticole. Dans cette émission, Sylvie Denis vous propose une balade de Doué-la-Fontaine au Lude en passant par Nantes et Chaumont-sur-Loire... Un parcours enchanté qui sent bon les fleurs.

Par Stéphane Papin / Anne Lepais

Revoir l'émission

Sylvie nous offre un grand bol d’air dans des jardins et nous fait découvrir des passionnés et amoureux de botanique entre le Centre-Val de Loire, le Maine et Loire et la Loire-Atlantique.

Les invités

► A Doué-la-Fontaine dans le Maine-et-Loire Jean-Pierre Dittière est rosiériste

Sylvie Denis en compagnie de Jean-Pierre Dittière, rosiériste à Doué-la-Fontaine (49) Producteur de rosiers depuis 3 générations. Son aventure commence en 1981. Il se distinguera toutefois de son père tant pour le mode de production que pour la commercialisation. Il choisit de ne pas tout miser sur la grande distribution (trop de dépendance et prix vers le bas) pour privilégier la vente directe, et depuis quelques années son fils a même développé la vente en ligne. Jean-Pierre aime en effet innover, c’est lui qui le premier avait présenté un rosier en pot (conteneur) au salon du végétal d’Angers, ce que tout le monde fait désormais…
Aujourd’hui, il propose 600 variétés de rosiers pour 60000 produits par an.
Les  rosiers de Doué sont cultivés depuis la fin du XVIIIe siècle, favorisés par la douceur du climat et la fertilité des terres. C’est Joséphine qui contribue à la réputation de la rose en France (à travers sa collection de son jardin de Malmaison).
En 1839 l’horticulteur Vibert s’installe en Anjou, c’est lui qui va donner le coup d’envoi de la culture des rosiers dans la région.

► Eric et Claude Métivier, la Distillerie «Terre de rose »
Les roses ne font pas qu’embellir nos jardins, elles sont utilisées également en cuisine ou en cosmétiques. A Doué la fontaine cela fait 20 ans que la famille Métivier a créé Terre de rose ; une entreprise qui distille la fameuse eau de rose.

A Chaumont-sur-Loire Michèle QUENTIN est déléguée de l’Association des Parcs et Jardins en Région Centre-Val de Loire
Au XVIème siècle, le château de Chaumont ne possédait pas de jardin. Ce n’est qu’au XIXème siècle, que le Comte d’Aramon fait planter plusieurs espèces d’arbres, dont des cèdres. Mais, c’est véritablement le prince Henri-Amédée de Broglie, également au XIXe siècle, qui va faire aménager le parc à l’anglaise avec l’aide du paysagiste Henri Duchêne.
Le prince de Broglie fait déplacer le cimetière, détruire deux hameaux et l’église pour les reconstruire en bord de Loire. En 1917, année de son décès, le domaine de Chaumont compte près de 2 500 hectares de bois, fermes et terres. Le parc d’agrément, lui, ne représente que 21 hectares de cet ensemble.

A Villandry Yves Yger, « Chemineau des herbes »
Traverser la France d’Est en Ouest à la rencontre de la botanique d’aujourd’hui et de demain, suivre les chemins français pour en faire un état des lieux.
Voici le destin un peu particulier d’un marcheur engagé, généreux, convaincu que c’est en allant vers l’autre et au bout de soi-même que l’on peut attirer l’attention et faire changer les choses.

 A Nantes Romaric Perrocheau est directeur du jardin botanique de Nantes
Né à Nantes, Romaric Perrocheau, ingénieur forestier diplômé de Nancy, Romaric entame sa carrière à Rennes au contact des urbanistes comme Chemetoff (qui redessine l’île de Nantes). Nommé à Nantes il y a 5 ans, il poursuit l’œuvre de son prédécesseur dans la préservation de la biodiversité mais bouscule tout en matière de médiation. Il fait entrer les artistes dans le jardin et fait exploser la fréquentation. Un détail, Romaric est aussi conteur, c’est sa passion. On aurait du s’en douter tant il prend plaisir à raconter des histoires.

Florence d’Ersu, aquarelliste botaniste
A Châtelais dans le Maine-et-Loire, Il y a ceux qui les cultivent, ceux qui les collectionnent, ceux qui les savourent et, plus rarement, ceux qui les peignent. Florence d’Ersu est ce que l’on appelle une aquarelliste botaniste. Elle peint toutes sortes de plantes et a une certaine prédilection pour les roses. Une fleur difficile à représenter.

Barbara de Nicolay, comtesse du Lude
"Belgo-Italienne, elle se marie à 22 ans et découvre le Lude, venue de sa Belgique natale et rurale (vers la frontière hollandaise).
Elle a une formation d’archéologie à l’université de Louvain mais elle n’exercera jamais. Sa mère entretenait un magnifique jardin et sa collection de roses. C’est dans cette même voie qu’elle s’engagera de manière empirique."

« Tous au jardin »
 

Une émission de 26' présentée par Sylvie Denis, réalisée par Xavier Selva, coproduit par TGA et France Télévisions.

►Diffusée
·                            Dimanche à 12h55 sur France 3 Centre-Val de Loire et sur Pays de la Loire
                             Le mardi à 10h15 sur France  3 Paris-Ile-de-France
                             Le jeudi à 8h50 sur France 3 Bourgognd Franche-Comté

►Rediffusée
·                            Le mercredi à 9h50 sur France 3 Centre-Val de Loire et Pays de la Loire
                            

► Voir aussi le site de Vues-sur-Loire



A lire aussi