• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Environnement : un appel à projets pour reboiser les forêts des Pays de la Loire

La forêt du Gâvre, en Loire-Atlantique. / © Christophe François
La forêt du Gâvre, en Loire-Atlantique. / © Christophe François

Reforest'Action lance un appel à projets pour planter 2 millions d'arbres en France, notamment dans les Pays de la Loire.
 

Par Céline Dupeyrat

Reforest'Action lance le 27 mai avec le soutien d'autres d'acteurs majeurs de la forêt et de la filière bois françaises l'appel à projets national  "2 millions d'arbres pour nos forêts ".

Depuis 2012, 245 000 arbres ont ainsi été plantés en Pays de la Loire.

L'objectif  est d' identifier partout en France, et notamment dans les Pays de la Loire, des projets destinés à la plantation et la régénération naturelle de deux millions d'arbres à l'automne-hiver 2019-2020 qui (re)donneront naissance à des forêts multifonctionnelles en développant leurs différents services et usages : environnemental, social et économique.
 
© Christophe François
© Christophe François

Les porteurs de projets ont jusqu'au 30 septembre 2019 pour préesenter leur projet. Cet appel double les ambitions du précédent qui, en 2018, visait à planter un million d'arbres.
 

Deux millions d'arbres
 

Alors que les besoins en bois augmentent et que les pressions climatiques et sanitaires sur nos forêts s 'accentuent, la forêt française est à la fois le premier puits de carbone métropolitain, un vivier de 440 000 emplois et le principal foyer de biodiversité du pays.

 Dans ce contexte, Reforest'Action lance le 27 mai l'Appel national " 2 millions d'arbres pour nos forêts ". "L'enjeu est d'identifier des projets de plantation d'arbres et de régénération naturelle partout en France, notamment dans les Pays de la Loire, que Reforest'Action financera à l'automne-hiver 2019-20. Nous doublons ainsi nos ambitions de reboisement dans l'Hexagone par rapport à la campagne 2018-19 ", explique Stéphane Hallaire, président de Reforest'Action.

"Ces deux millions d'arbres contribueront, en faveur de l'intérêt général, au renforcement de l'ensemble des services écosystémiques fournis par les forêts dans le respect de la biodiversité : stockage de carbone, filtration de l'eau, production d'oxygène et de bois", ajoute-t-il. 
 

Financement et éligibilité

 
Pour être éligible, un projet doit répondre à un cahier des charges bien défini : parcelle de 2 ha minimum, diversité d'essences et maintien de l'état boisé sur 20 ans minimum.

Plusieurs types de projets sont acceptés : reboisement d'une parcelle forestière affectée par un aléa naturel, boisement de friche ou zone urbaine, enrichissement de peuplements pauvres après analyse au cas par cas, régénération naturelle assistée. Les projets validés recevront un financement à hauteur de 50 à 150% du prix hors taxe du plant, dans la limite de 1,2 € HT par plant.
 
© Christophe François
© Christophe François

Cet appel double les ambitions du précédent, qui en 2018, visait à planter un million d'arbres sur le territoire.
 

Les forêts en Pays de la Loire

Avec un taux de boisement moyen de 10 %, la région Pays-de-la-Loire est peu forestière au regard du taux de boisement moyen du territoire métropolitain de 29,2 %. Des cinq départements qui composent la région, la Sarthe est le plus forestier avec un taux de boisement de 18 % . La Vendée est le moins forestier (5 %). La surface forestière régionale représente 337 000 ha dont le tiers dans la Sarthe.

Avec un taux de boisement moyen de 10 %, la région Pays-de-la-Loire est peu forestière au regard du taux de boisement moyen du territoire métropolitain de 29,2 %. Des cinq départements qui composent la région, la Sarthe est le plus forestier avec un taux de boisement de 18 %. La Vendée est le moins forestier (5 %). La surface forestière régionale représente 337 000 ha dont le tiers dans la Sarthe.

Les essences feuillues représentent plus des deux tiers du volume total sur pied de la région. Avec environ 19 millions de m³, les chênes, notamment le chêne rouvre (11 millions de m³), sont les essences dominantes. Le chêne pédonculé représente 8 millions de m³, le châtaigner est la 3e essence feuillue avec environ 6 millions de m³. Parmi les autres feuillus, les essences les plus représentées sont le peuplier, le hêtre et le bouleau. Les essences résineuses représentent près du tiers du volume total sur pied de la région. Avec 10 millions de m³ ± 2 millions de m³, le pin maritime, première essence résineuse des Pays-de-la-Loire, est également la deuxième essence régionale. Parmi les autres résineux, les essences les plus représentées sont le pin sylvestre, le douglas et le pin laricio. La proportion feuillus/résineux de la région est comparable entre forêt privée et forêt publique.
 

Sur le même sujet

artOtech à Saint-Nazaire avec Ninon Brétécher, comédienne et metteure en scène

Les + Lus