Exposition universelle 2025 : le projet français présenté à Nantes

Le logo de l’exposition universelle de 2025 / © MaxPPP
Le logo de l’exposition universelle de 2025 / © MaxPPP

Jusqu'au lundi 28 mars, le projet français pour l'exposition universelle de 2025 est visible Parc des Chantiers à Nantes. L'idée est d'inviter la population à se mobiliser en vue de la candidature française et à se préparer à l'accueil des 50 à 70 millions de visiteurs potentiels.

Par Clément Massé avec AFP

Un gigantesque ballon trône depuis jeudi, parc des Chantiers à Nantes. A l'intérieur, un espace interactif, un film en 3D, quelques fresques et une pièce à selfie pour se prendre en photo et envoyer via les réseaux sociaux son soutien au projet français. En tout, 110 tonnes de matériel placés sous une sphère de 15 mètres de diamètre inspirée d'un projet non retenu du géographe Elisée Reclus pour l'Exposition universelle de Paris en 1900. L'ensemble consitute donc les outils de promotion de la tournée de présentation de la candidature française à l’organisation de l’Exposition universelle de 2025. Elément central du projet : l'idée de village global.

16 villes étapes

Nantes est la sixième ville étape française (sur 16) de cet appel à la mobilisation nationale de la population. Les promoteurs de cette candidature défendent le principe d'un projet de mécènes, sans recours aux financement publics. Un projet avec son épiscentre à Paris et peut-être des déclinaisons en région, que le président d'ExpoFrance 2025 est venu défendre à Nantes.

Candidature expo universelle 2025
Jean-Christophe Fromantin, président d'Expofrance 2025 et maire de Neuilly-sur-Seine (92) - France 3 Pays de la Loire

La candidature de "toute la France"

Cette tournée a pour but de montrer que la candidature, qui doit être déposée en avril, est "celle de toute la France, en cherchant à mobiliser le grand public, les entreprises et les réseaux partenaires", a également expliqué Jean-Christophe Fromantin, député-maire de Neuilly et président d'ExpoFrance 2025.

La tournée, qui a l'objectif de s'adresser à quelque 200.000 visiteurs, a démarré à Marseille le 18 février, s'est ensuite rendue à Montpellier, Toulouse, Clermont-Ferrand, Poitiers. Après Nantes, elle sera visible à Rennes, Rouen, Lille, Nancy, Reims, Strasbourg, Dijon, Lyon et Bordeaux, avant de se terminer à Tours le 5 juin. 

Fin 2016, elle se tiendra également en Ile-de-France, dans un lieu encore à déterminer. D'autres villes comme Rotterdam ou Toronto sont sur les rangs pour une candidature dont les résultats seront donnés début 2018.

Quel coût pour le projet français ?

Le coût de la candidature française, pris totalement en charge par des fonds privés, est estimé à 25 millions d'euros, la tournée en coûtant trois. Le coût de l'Exposition elle-même, si la France est choisie, est estimé à 3 milliards d'euros et ses retombées économiques sont évaluées à 23 milliards d'euros, avec 50 millions de visiteurs attendus. Elle aurait lieu quelque part dans le Grand Paris, dans un lieu qui reste à déterminer.

Selon un sondage Ifop effectué auprès de 1.017 personnes du 13 au 15 janvier, 81% des personnes interrogées estiment que cette candidature est une "bonne chose". Questionnées sur la candidature française au jeux Olympiques de 2024, 31% d'entre elles se disent plutôt favorables à l'Exposition universelle, 24% au JO, relève le sondage.
(AFP)

Sur le même sujet

L'éléphant de Nantes en maintenance

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne