• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

FC Nantes : l’ancien Canari Alejandro Bedoya interpelle le Congrès américain en plein match après les deux fusillades

Alejandro Bedoya a joué au FC Nantes de 2013 à 2016 / © Nicolas Tucat / AFP
Alejandro Bedoya a joué au FC Nantes de 2013 à 2016 / © Nicolas Tucat / AFP

L’ancien joueur du FC Nantes Alejandro Bedoya fait le buzz sur les réseaux sociaux depuis dimanche 4 août alors qu’il a interpellé le Congrès américain pendant un match après les dernières fusillades aux Etats-Unis. 

Par Pauline Thurier

“Hey le Congrès ! Faites quelque chose tout de suite ! Mettez fin à la violence armée ! Allez !” L'ex-Canari Alejandro Bedoya a crié ces quelques mots dimanche 4 août dans le micro du stade juste après avoir marqué un premier but. Cette interpellation du Congrès américain fait le buzz sur les réseaux sociaux. Elle survient au lendemain de deux fusillades de masse aux Etats-Unis, une au Texas et une dans l’Ohio, qui ont fait 29 morts.
Après le match, le joueur interviewé par différents médias s’est expliqué : “Je suis un être humain avant tout, pas juste un sportif. Les choses doivent changer.” Il a également ajouté avoir peur pour ses enfants lorsqu’il pensait à ce qui pourrait leur arriver.

"Les mots sans action ne valent rien. L'Amérique, semble-t-il, est en train de devenir une société dystopique.  Faites quelque chose !!!!! Assez !!!!!", a redit Alejandro Bedoya dimanche après-midi sur Twitter.
Le président américain Donald Trump s’est exprimé ce lundi 5 août après les deux fusillades de masse qui ont eu lieu ce week-end aux Etats-Unis. Il a proposé d’encadrer davantage les ventes d’armes à feu.

Alejandro Bedoya a joué pendant trois saisons au FC Nantes entre 2013 et 2016 au poste de milieu offensif relayeur. En 2016, il a intégré l’équipe de Philadelphie, aux côtés de qui il jouait ce dimanche. L’Union de Philadelphie a remporté le match contre D.C. United de Washington avec 5 points contre 1.

Sur le même sujet

Puy du fou : les chiffres derrière un succès

Les + Lus