Angers : Les ouvriers polonais enfin payés

© France 3 Pays de la Loire
© France 3 Pays de la Loire

Les huit charpentiers avaient été embauchés en janvier sur le chantier du futur centre commercial Atoll (Maine-et-Loire)

Par Jean Annaix, LQ

video title

Les ouvriers Polonais d'Atoll enfin payés

Ils attendaient leur salaire depuis le mois de janvier, c'est finalement le promoteur du chantier, scandalisé par la situation, qui a pris en charge leurs payes.

Ils attendaient toujours leurs salaires impayés et c'est donc la Compagnie de Phalsbourg, promoteur du chantier de l'Atoll, qui les a versés.

Prestige International, la société sous-traitante qui les avait embauchés il y a presque deux mois et basée dans les Côtes-d'Armor, était dans l'incapacité de les payer.

          Embauchés pour pallier les retards du chantier

En décembre dernier, la tempête et le mauvais temps retardent l'avancée du chantier monumental de 90 000 m², situé à Beaucouzé dans la périphérie angevine.

Les entreprises au travail font alors appel à des sous-traitants afin de respecter les délais, comme le demande expressément le promoteur du projet, la Compagnie de Phalsbourg.

Des travailleurs étrangers sont embauchés, dont les huit charpentiers polonais. Ces derniers se mettent au travail, sans ménager leurs efforts et avec leurs propres outils.

Mais le sous-traitant breton qui les emploie se trouve dans l'incapacité de les payer. Il invoque pour cela des problèmes de trésorerie (de l'ordre de 85 000 euros d'après son dirigeant), liés au dépôt de bilan cette année de quatre clients de Prestige International et de retards de paiements.

          Mis à la porte de leur gîte

Résultat : les huit travailleurs polonais se retrouvent sans ressource à plus de 2 500 km de chez eux et mis à la porte du gîte qui les hébergeait (l'entreprise n'ayant pas payé les frais de logement).

Le syndicat CGT et l'association France Pologne les prennent alors en charge dans un foyer du quartier angevin de La Roseraie.

Outré par la situation de ces ouvriers, le promoteur a donc décidé de verser lui-même les salaires dus. Les charpentiers peuvent désormais repartir à la recherche de nouveaux chantiers et de péripéties plus heureuses.

Le centre commercial Atoll doit ouvrir en avril prochain.

Voir la vidéo, vignette à gauche

Sur le même sujet

Les + Lus