Angers: Pas de faute grave pour le vol des salades

Le licenciement du salarié de supermarché pour le vol de 12 salades a été requalifié et la faute grave écartée.

Par Evelyne Jousset, M.M et AFP

Licencié en juin 2009 pour faute grave après avoir récupéré douze salades offertes par un fournisseur, a obtenu la requalification partielle de son licenciement en "cause réelle et sérieuse" ce lundi devant le Conseil des prud'hommes d'Angers.

Cet ancien réceptionnaire de l'hypermarché Carrefour d'Angers, qui réclamait 27.000 euros, n'a obtenu lundi que 10.000 euros d'indemnités et salaires dus. "C'est une demi-satisfaction car la faute grave a été écartée (...) mais le jugement laisse un goût d'inachevé quant à l'utilisation au sein de l'enseigne de la vidéo pour surveiller le personnel", a expliqué Me Bertrand Salquain, son avocat.
Le salarié et l'enseigne ont un mois pour faire appel.

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus