• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Au passage à niveau : attention !

© France 3 Pays de la Loire
© France 3 Pays de la Loire

Dans les Pays de la Loire, neuf passages à niveau sont classés comme préoccupants par Réseau Ferré de France.

Par Stéphanie Pasgrimaud

video title

Région : le point sur les passages à niveau

Décider que tel ou tel autre passage à niveau est dangereux et le supprimer ne se fait pas au hasard. Il existe une procédure qui permet à Réseau Ferré de France de faire le bilan.

Il existe des procédures pour déterminer le degré de dangerosité du passage à niveau comme on peut le voir avec trois exemples dans notre région.

Quelques chiffres clés :

18 364 passages à niveau en France dont un peu moins de 15 000 passages à niveau publics ouverts à la circulation des trains et des véhicules

• Chaque jour, les passages à niveau en France sont traversés en moyenne par 16 millions de véhicules et près de 450 000 fermetures ont lieu pour le passage de trains

• Entre 2009 et 2010, 105 millions d’euros ont été engagés par l’Etat, RFF et les collectivités territoriales pour supprimer ou améliorer les passages à niveau

• En 2010 : 100 passages à niveau ont été supprimés et 150 ont vu leur équipement aménagé.

Dans la région des Pays de la Loire

Sur les 9 passages à niveau préoccupants, un est en cours de remplacement à Pontchâteau, pour un deuxième les études sont en cours et on peut raisonnablement penser que le chantier sera livré dans 5 à 6 ans.

En ce qui concerne les autres, on s’oriente vers des aménagements légers des abords.

A Sainte-Pazanne le carrefour qui pose problème devrait être déplacé, Pour ce passage à niveau, comme pour d’autres dans la région, l’installation de radars de contrôle devrait dissuader de zigzaguer entre les barrières ou de s’arrêter sur les voies.

Le code la route prévoit que tout arrêt ou stationnement dangereux est passible d’une amende de 4ème classe, soit 135 euros et 3 points en moins sur le permis ou un retrait de 3 ans maxi…

Combien ça coûte ?

Le coût pour l'aménagement est important. Par exemple, : 6 millions d’euros à Saint-Etienne de Montluc en Loire-Atlantique, pour un ouvrage de franchissement sous les voies il y a quelques mois.

15 millions d’euros à Pontchâteau où il faut construire un viaduc au-dessus de la vallée,

Et probablement 20 millions d’euros entre Brée et Neau en Mayenne du fait du remaniement des dessertes routières des deux communes.

Il reste encore un passage à niveau à supprimer dans la Sarthe à Rouessé Vassé, pour lequel les études vont commencer.

Qui paye ?

Le contribuable. Depuis 2001, la région des Pays de la Loire a signé une convention de partenariat avec RFF pour le traitement des Passages à niveau préoccupants.

L’Etat et RFF règlent 50 % de la facture,

La région des Pays de la Loire 30 %

Les 20 % restants se partagent entre les conseils généraux ou les communes.

Sur le même sujet

Hellfest 2019 : retour sur la conférence de presse de Ben Barbaud

Les + Lus