• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Fannie et Jérémie : le suspect reste en prison

© France 3 Pays de la Loire
© France 3 Pays de la Loire

Jaime Martinez, le principal suspect dans l'affaire de la disparition de Fanny et Jérémie reste en détention

Par Fabienne Beranger

L'audience de cessation de détention de Jaime Martinez, principal suspect dans l'affaire de la disparition de Fannie Blancho et Jérémie Bellanger, était initialement prévue le 3 mai. Elle a été reportée au jeudi 10 mai.

D'après les parents de Jérémie, présents en Bolivie, "l'avocat de la défense va toutefois faire appel de cette décision. Cela laisse donc un peu de répit à la procureure pour terminer sa propre accusation."

Les parents de Jérémie redoutaient  "toujours sa libération qui comporte un risque de fuite avéré (il y a déjà eu trois tentatives) et qui signifierait l'anéantissement de plus d'un an et demi de combat pour nos enfants."
 
Dans un communiqué de presse lundi, ils disaient avoir "appris avec stupéfaction que les quatre procureurs (venus travailler avce la procureure en charge de l'affaire, NDLR) étaient déjà repartis, laissant à nouveau la procureure C. Natusch travailler seule."

Cette commission  de quatre procureurs s'était rendue à Guayaramerin, en Bolivie, la semaine passée. Elle devait rester jusqu'au dépôt de l'acte d'accusation afin de l'aider à préparer celui-ci et pour approfondir les dernières lacunes de l'investigation.
"Nous nous sommes réunis avec eux vendredi dernier et face aux nombreuses promesses que ces procureurs nous ont faites, nous pensions qu'enfin l'enquête se terminerait avec les moyens nécessaires.
Encore une fois, nous pouvons constater que le gouvernement bolivien ne se préoccupe nullement de l'affaire de la disparition de nos enfants et se contente de créer des commissions fantômes (...)ce gouvernement se moque de nous et se contente d'effets d'annonce."

 
Les parents de Jérémie réclament "que la lumière soit faite sur la disparition de Fannie et Jérémie et que la justice soit faite dans les meilleures conditions possibles." Ils rappellent que la Bolivie a, dans sa législation ,les résolutions de la Convention Internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées (ONU, 2007), stipulant que tout doit être sérieusement mis en œuvre pour enquêter sur ce type de crime particulièrement odieux.

 

Le rappel des faits

Jérémie Bellanger et sa compagne Fannie Blancho sont portés disparus depuis le 29 août 2010. Ils ont été vus la dernière fois à Guayaramerin, bourgade frontalière du Brésil, à 800 km de La Paz.

Le principal suspect en détention, Jaime Martinez, un Bolivien présent à une fête dans un bar-boîte de Guayaramerin où les Français avaient passé une partie de la nuit, est accusé de les avoir tués.

Le couple originaire de Loire-Atlantique effectuait un périple de plusieurs mois en Amérique du Sud avec l'enfant de Fannie, alors âgé de 3 ans. Laissé le soir chez  une logeuse, ce dernier a été récupéré par son père biologique un mois après la disparition des deux Français.

Les parents de Jérémie, disparu en Bolivie avec sa compagne Fannie en août 2010, sont toujours en quête de vérité

Fannie et Jérémie : le suspect reste en prison

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus