• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Finale basket Pro A : Chalon bat Le Mans

© Marc Yvard, F3 PdL
© Marc Yvard, F3 PdL

Chalon-sur-Saône a remporté son premier titre de champion de France de basket en battant Le Mans 95 à 76

Par Laurent Quembre

Chalon-sur-Saône a remporté son premier titre de champion de France de basket en battant Le Mans 95 à 76 lors d'une finale de ProA à sens unique, ce samedi après-midi au Palais omnisports de Paris-Bercy.


Déjà vainqueur de la Semaine des As et de la Coupe de France, le club bourguignon réalise un triplé que seul Pau-Orthez avait réussi, en 2003.

Sa victoire ce samedi, quasiment acquise à la mi-temps (+24) et validée grâce à un tir de barrage à trois points et un excellent Blake Schilb (20 points, 10 rebonds, 5 passes et élu MVP de la finale), lui offre une qualification directe pour la prochaine Euroligue, une autre première pour le club.

Les Manceaux devront, eux, se contenter d'une place au tour qualificatif.
C'est aussi le premier titre de champion pour l'entraîneur Grégor Beugnot qui avait perdu ses cinq premières finales de ProA sur le banc de l'Asvel.

Avant même la fin du match, ce personnage emblématique du basket français est tombé dans les bras de ses joueurs et de son staff, très ému.


Finale Basket Pro A : Cholet bat Le Mans (2012) par France3PaysdelaLoire
 

Une saison exemplaire

Chalon succède à Nancy, éliminé par le Mans en quarts de finale, et sa victoire est logique au vu de sa saison exemplaire, malgré un budget de 4,5 millions d'euros, soit seulement le huitième de ProA.

Deuxième de la saison régulière derrière Gravelines, le grand perdant de l'année, Chalon a également survolé la Semaine des As, conservé la Coupe de France et atteint la finale de l'Eurochallenge, la troisième Coupe européenne.

Installé depuis quelques années dans le paysage du basket français, la petite ville bourguignonne s'est octroyé le dernier titre décerné sur un match sec à Paris, le format de la finale revenant au meilleur des cinq manches en 2013.
 



Le Mans anesthésié

Les Chalonnais ont plié l'affaire dès la première mi-temps qu'ils ont rejoint avec la bagatelle de 24 points d'avance (52-28) après un nouveau tir primé de Delaney, le onzième d'une longue série.

Au total, les joueurs de Grégor Beugnot ont dégainé à 35 reprises derrière la ligne des trois points pour 16 marqués, une adresse phénoménale qui leur a permis de battre le record de points sur une finale de ProA à Bercy, dépossédant là-aussi le Mans qui avait battu Nancy 93-88 en 2006.

Le Mans, qui visait un cinquième titre de champion, a été comme anesthésié par l'adresse de Chalon qui, passé un début de match nerveux, a déployé ses ailes dans le sillage de Schilb et d'un excellent Nicolas Lang (14 points).

Englués dans la défense adverse, les Manceaux ont vu pleuvoir les paniers à trois points sur leur tête et se sont rapidement enfoncés. D'autant que Chalon s'est montré bien plus agressif pour arracher des rebonds, gagner les duels et gratter des ballons en défense, faisant preuve d'un appétit plus grand.

Revenu avec de meilleures intentions des vestiaires, le MSB s'est rapproché un peu en début de deuxième période pour faire lever un léger vent d'espoir.

Mais quelques nouvelles salves à trois points ont permis à Chalon de reprendre le large (72-49, 30e) et de s'aménager une fin de match tranquille lors d'une finale sans aucun suspense.
 

 

Sur le même sujet

Nantes : le point sur les travaux à la Basilique Saint-Donatien après l'incendie en 2015

Les + Lus