Grez en Bouère (53) : des bovins abattus

Un troupeau de bovins a été partiellement abattu ce dimanche suite à une pollution des sols aux PCB.

Il y a quelques mois, une entreprise était mise en cause pour pollution aux polychlorobiphényles, les PCB ... L'usine Aprochim est située à Grèz en Bouère en Mayenne. Dans les environs immédiats,  se trouvent des exploitations agricoles qui ont directement subi les suites de cette pollution ...

Comme l'indique la préfecture de Mayenne sur son site : "129 prélèvements ont été effectués dans une zone de 3 km autour de la société Aprochim (et au-delà dans certains cas, pour tenir compte des vents dominants dans un cône nord / nord est) dans 24 exploitations différentes (élevages bovins, caprins et avicoles).

Dans 16 exploitations, les résultats des analyses sont conformes aux seuils réglementaires (lait, viande, fromage, fourrage).

Des résultats non conformes apparaissent dans 8 exploitations sur des produits carnés (bovins ou ovins) ou du lait. Dans 2 exploitations, les résultats sur le lait sont redevenus conformes. Dans les exploitations où des résultats d'analyse non conformes ont été détectés, les productions ont fait l'objet d'arrêtés interdisant leur commercialisation, tant que les résultats ne seront pas conformes."
Ce dimanche, 80 bovins ont donc été abattus sur un troupeau de 140 bêtes.

Des dirigeants de l'usine Aprochim, toute proche de l'exploitation agricole, ont été mis en examen il y a quelques mois pour pollution au PCB, le polychlorobiphényle. Le PDG et six cadres ou ex cadres de la maison mère d'Aprochim passeront devant le tribunal correctionnel de Paris en  mai prochain.

En France, fabriquer ou utliser du PCB est interdit depuis 1987.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Pays de la Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité