La LGV sur les rails

la ligne grande vitesse le Mans-Rennes, c'est parti !

Par Evelyne Jousset

Signature aujourd'hui à Rennes de la convention de financement de la LGV Bretagne-Pays de la Loire Ce sera jusqu'en 2016 le plus gros chantier de l'Ouest . Rennes sera alors à moins de 1h30 de Paris. 214 km vont venir compléter les 180 km de TGV entre Paris et le Mans.

La première ligne grande vitesse, en direction de l'Ouest a été mise en service en 1989, mais elle s'arrêtait à Connerré, prés du Mans. Il aura donc fallu 22 ans pour que sa prolongation vers Rennes soit effective. Un délai classique, le temps que tous les partenaires (l’Etat, Réseau Ferré de France, les régions Bretagne et Pays de la Loire) concernés par le financement de ce projet, se mettent d'accord.

Montant de la facture : 3,4 milliards d'euros.

L'Etat et les Collectivités Territoriales participant à hauteur de 1,9 milliards d'euro.

Rennes va se retrouver à moins de 1h30 de Paris, Quimper et Brest à environ 3h au lieu

des quatre heures actuelles.

En Pays de la Loire, désenclavement aussi pour Laval qui gagne 22 minutes en direction de la capitale et Angers dont le trajet sera réduit de 8 minutes.

Pour les ligériens, beaucoup d'avantages avec la virgule de Sablé-sur-Sarthe. Un tronçon de 3,6 km qui va relier les deux sections de la ligne à grande vitesse en direction de Rennes et de Nantes. A terme cela va permettre de réaliser des liaisons directes entre Rennes, Laval, Sablé, Angers, Nantes, par des TER à grande vitesse. Ils fonctionneront grâce à un nouveau système de reconnaissance de la signalisation.

.

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus