La Loire-Atlantique manque d'eau

La sécheresse hivernale rend "préoccupante" la situation des ressources en eau en Loire-Atlantique

Par Christophe Turgis avec AFP

Le département de la Loire-Atlantique a connu l'un de ses hivers les plus secs avec notamment un déficit pluviométrique à Nantes de 80% en février, une situation hydrologique "préoccupante", indique la préfecture.

L'hiver 2011-2012 a été l'un des plus secs en Loire-Atlantique, proche des deux hivers connus comme étant les plus secs: 1948-1949 et 1955-1956. Alors que l'automne et l'hiver sont "habituellement propices au rechargement des nappes phréatiques", le déficit pluviométrique enregistré à la station météorologique de Nantes s'est élevé à "56% pour le mois de janvier, 80% pour le mois de février et 66% pour le mois de mars", précise la préfecture, en soulignant que cette situation "intervient à la suite d'une année 2011 elle-même marquée par des déficits pluviométriques importants".

Les débits des cours d'eau ont baissé significativement, avec des niveaux "très inférieurs aux débits enregistrés en moyenne à cette période de l'année", poursuit la préfecture, qui a invité "à faire preuve de civisme et à éviter le gaspillage". et toujours selon les services de l'Etat, "En l'absence d'évolution favorable de la situation météorologique, des mesures

de restriction sont susceptibles d'être prises dans les prochaines semaines".

Sur le même sujet

Les + Lus