• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Le duo Fournier - Caso a repris la mer

© France 3 Pays de la Loire
© France 3 Pays de la Loire

L'équipage a passé une nuit folle au port de Bayona, en Galice. Et pas question de sortir le bateau de l'eau

Par Stéphanie Pasgrimaud

Il a donc fallu faire giter le 40 pieds à 30° pour sortir le safran hors de l'eau. Heureusement sur place, le gardien de la marina a été des plus coopératif pour que la réparation se passe dans les meilleurs délais.

Le class40 a repris la mer et la course ce matin. Vers 9 heures, Jacques Fournier, le skipper était dans les bras Morphée. A la barre, Jean-Christophe Caso qui attendait patiemment son heure pour, à son tour, se reposer de cette nuit harassante.

Evidemment, les ambitions côté course sont un peu tombées dans les oubliettes. Les marins sont à près de 200 milles derrière. Heureusement, la route est longue.

C'est dans la nuit de lundi à mardi que l'équipage a heurté un objet flottant non identifié. Le bateau filait à près de 15 noeuds et le choc violant à délaminer le safran bâbord.

Sur le même sujet

artOtech à Saint-Nazaire avec Ninon Brétécher, comédienne et metteure en scène

Les + Lus