Les élus PS réagissent aux propos de S.Royal

Pour eux, "les débats ont été maintes fois tranchés"

Par Marie-Christine Dupé

video title

video title

S Royal veut remettre en cause le projet d'aéropor

Dans l'émission LVEL ce midi sur notre antenne, si elle devient présidente en mai prochain, Ségolène Royal souhaite une nouvelle enquête d'utilité publique pour le projet d'aéroport à Notre Dame- des- Landes (44).

Ce midi, dans l'émission "la voix est libre" sur France 3 Pays de la Loire, Ségolène Royal a déclaré que si elle devenait présidente, elle demanderait une nouvelle enquête publique dans le projet d'aéroport de Notre Dame-des-Landes.

Les réactions de sa propre famille politique n'ont pas tardé...

Communiqué conjoint  de Jean-Marc Ayrault, Philippe Grovallet et Jacques Auxiette

"A Nantes aujourd’hui dans le cadre de sa campagne pour les primaires citoyennes, Ségolène Royal a remis en cause le bien fondé de la décision de transférer l’aéroport de Nantes-Atlantique à Notre-Dame-des-Landes.

Ce faisant, elle tente de rouvrir au cœur des primaires, des débats qui ont été maintes fois tranchés. Tranchés par les électeurs au cours des élections municipales, départementales et régionales entre 2008 et 2011, et tranchés au sein des assemblées territoriales, en Pays de la Loire comme en Bretagne, lors de plusieurs votes ces derniers mois, arrêtant définitivement les modalités techniques et financières de leur participation à la construction du nouvel aéroport.

Ségolène Royal utilise l’argument de la sécurité, méconnaissant la place de cet argument justement dans la décision de transférer l’aéroport. Elle met en cause également, sur l’antenne de France3, les procédures d’enquêtes publiques qui ont été menées jusqu’à ce jour (et elles furent nombreuses), ignorant très probablement que la plupart de ces enquêtes ont été l’objet de contestations et de contentieux définitivement jugés et rejetés ; et ignorant sans doute aussi l’état d’avancement réel du projet, les contrats d’ores et déjà signés, et la réalité d’un financement public limité.

Si le débat avec les opposants de toujours à l’aéroport demeure logique et à certains égards inévitable, il n’échappera à personne qu’en Pays de la Loire, les représentants de tous les candidats aux primaires citoyennes soutiennent fermement le projet de transfert de l’aéroport de Nantes."

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus