• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Les Pays de la Loire passent à gauche

© F3PdL
© F3PdL

Dans notre région, où le vote penchait historiquement à droite, François Hollande est arrivé en tête.

Par LQ, avec AFP

Dans les Pays de la Loire, où le vote penchait historiquement à droite, François Hollande est arrivé en tête dimanche avec 51,13% des voix, poussé par les scores des grandes villes de gauche et une victoire dans deux départements sur cinq, la Loire-Atlantique et la Sarthe.

Les résultats en Pays de la Loire

 

 Candidat

 Parti

 Score

 / ©  

François Hollande

   / © 51.13%
 / ©

 Nicolas Sarkozy

 / ©  48,87%

A Nantes, ville très ancrée à gauche et fief de Jean-Marc Ayrault, le candidat le plus en vue pour le poste de Premier ministre, François Hollande a obtenu 61,53% des voix, le plus gros score des grandes villes ligériennes.

Un score proche de celui obtenu dans la ville socialiste de La Roche-sur-Yon (Vendée) où comme en 2007 (58,39% pour Ségolène Royal) il a largement devancé Nicolas Sarkozy avec 60,70% des voix.

Au Mans (Sarthe), ville historiquement ancrée à gauche, François Hollande obtient également 60,28%.
A Laval (Mayenne), ville du socialiste Guillaume Garot, il s'impose avec 56,18% des voix tout comme dans l'autre ville socialiste d'Angers (Maine-et-Loire) avec 57,23%.

En Loire-Atlantique, qui était encore en 2007 le seul département de la région à voter à gauche (52,85% pour Ségolène Royal), François Hollande a gagné de nombreux suffrages avec 56,35% des voix dimanche.

 La Sarthe bascule pour Hollande

La Sarthe, département français qui a voté quasiment comme la moyenne nationale le 23 mars, a confirmé le virage à gauche entamé au premier tour en donnant François Hollande devant Nicolas Sarkozy avec 52,67% des voix, alors que en 2007, dans ce département du Premier ministre sortant François Fillon, Nicolas Sarkozy avait devancé son adversaire socialiste avec 50,42% des voix au second tour.

Le candidat socialiste a aussi grignoté des points dans les trois autres départements de la région, mais pas suffisamment cependant pour s'imposer.

En Mayenne, terre du président de l'Alliance centriste (AC), Jean Arthuis, qui a soutenu Nicolas Sarkozy, le président sortant s'est imposé avec 53,07%, un score cependant moins bon qu'en 2007 où il avait obtenu 55,45% des suffrages.

En Vendée, terre du sénateur et président du conseil général Bruno Retailleau, ex-bras droit de Philippe de Villiers, qui a rejoint l'UMP, Nicolas Sarkozy a confirmé son avance du premier tour (32,89% contre 24,81% pour son adversaire) avec 55,06%, en faisant cependant moins bien qu'en 2007 (57,06%).

Enfin dans le Maine-et-Loire, département de droite, Nicolas Sarkozy a obtenu 51,15% des voix, en baisse de trois points par rapport à 2007 (54,15%).

Dans cette région ou les 5 départements avaient voté à droite en 2002, Nicolas Sarkozy l'avait emporté avec 51,73% des voix en 2007, contre 48,27% à Ségolène

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus