• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Les travaux du tramtrain

C'est un chantier de 64 km, et 200 millions d'euros, un enjeu de taille pour Réseau Ferré de France

Par Christophe Turgis

video title

Le chantier du tramtrain Nantes-Châteaubriant

Réseau Ferré de France organise des réunions publiques dans les communes conscernées par le chantier de reconstruction de la voie ferrée Nantes- Châteaubriant. Ingénieurs et riverains règlent ainsi des problèmes, petits ou grands, liés au chantier.

Pour Réseau Ferré de France, le chantier du tramtrain de Nantes à Châteaubriant est un enjeu de taille. C'est le plus grand chantier de construction de ligne ferroviaire en France, hormis les LGV.

Longue de 64 km, la ligne de Châteaubriant est fermée depuis une trentaine d'années. Autrement dit pour rétablir des circulations ferroviaires tout était à refaire. Ou presque, car même les remblais qui supportent les voies ont dû être consolidés par endroits. Des ponts ont été remplacés, A Nantes le viaduc franchissant l'Erdre a été élargi pour accueillir, le tramtrain, le tramway, plus des bandes cyclables et piétonnes. Gares, voies, signalisation, caténaires, tout sera neuf pour la réouverture de la ligne en 2013.

Le recyclage des matériaux

Pour commencer, il a fallu mettre la végétation au gabarit, selon le vocabulaire des cheminots. Autrement dit couper tous les buissons, tous les arbres, qui avaient pris racine entre les rails et sur les côtés, interdisant le passage des trains. Puis les 6 000 tonnes de vieux rails ont été envoyés vers le haut fourneau pour être refondus. Rapportant au passage 2 millions d'euros. Pour les 6 000 tonnes de traverses, en bois, c'est plus compliqué, considérées comme des déchets toxiques du fait des produits fongicides dont elles étaient encore imprégnées, il a fallu les retraiter. Quand au ballast, il est réutilisé à 70% pour conforter la platteforme ferroviaire.

Le tramtrain roulera à droite

Les travaux en cours sont des travaux de terrassement et de démolition. Comme le bâtiment voyageurs de la gare d'Issé. Trop abîmé par le temps pour être réutilisé.

Les chantiers ferroviaires vont commencer en janvier. Les rails neufs d'abord. Le chantier de pose des voies partira de Châteaubriant pour se diriger vers Nantes. Puis il faudra dresser les 1 300 poteaux supports de caténaire. Construire une sous station d'alimentation électrique à Nort-sur-Erdre, installer la signalisation. Identique à celle du tramway nantais dans la limite de la communauté urbaine, inspirée de la signalisation SNCF au dela. Mais implantée à droite de la voie car le tramtrain roulera à droite et non pas à gauche. La règle en France veut que les trains roulent à gauche des voies.

Sur les 64 km du parcours, à peine plus de 4 km seront à double voie dans la traversée de la Chapelle-sur-Erdre pour permettre des "croisements flottants" permettant de ratrapper des retards. Ailleurs, les tramtrains rouleront sur une voie unique et ne pourront se croiser que dans les stations.

Parmi les travaux perturbants, restent aussi les chantiers des passages à niveau; Un seul sera supprimé à Issé, les 30 autres seront aménagés sur le principe de la co-visibilité. Chaque conducteur, d'automobile ou de tramtrain aura une bonne visibilité de part et d'autre. Avec des aménagements spécifiques sur les chaussées.

Une ouverture début 2013

Réseau Ferré de France prévoit de terminer l'ensemble des travaux en décembre 2012. Ensuite commenceront les essais, puis la formation des conducteurs. Pas de date de mise en service pour l'instant. Seul le nombre des allers-retours est à peu près fixé. 23 de Nantes à Sucé-sur-Erdre, 15 jusqu'à Nort-sur-Erdre et 7 jusqu'à Châteaubriant.

Sur le même sujet

Le Looksor : tout ce que vous ignorez encore de la chanson de Philippe Katerine

Les + Lus