• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

PV injustifiés : le Défenseur des droits s'engage

© F3 PdL
© F3 PdL

Le Défenseur des Droits met en demeure le Garde des Sceaux de faire cesser toutes les poursuites contre C.Cardiot

Par Laurent Quembre

Dominique Baudis, Défenseur des droits, annonce ce vendredi soir qu'il adresse au Garde des Sceaux et à la Ministre du Budget une recommandation les mettant en demeure de faire cesser, avant le 6 décembre, les poursuites engagées contre Christian Cadiot, actuellement en grève de la faim à Cholet (Maine-et-Loire) contre des PV injustifiés.

Le ton du communiqué est on ne peut plus ferme :

"Face à cette situation intolérable, le Défenseur des droits utilise pour la première fois ses nouveaux pouvoirs donnés par la loi organique du 29 mars 2011.
Dominique Baudis « …recommande avec la plus grande fermeté de demander à l’ensemble des officiers du ministère public […] de faire cesser les poursuites engagées contre M. Cadiot. »

Le Défenseur des droits « souhaite être tenu informé des suites réservées à [sa] démarche d’ici le 6 décembre prochain »

               En grève de la faim depuis 9 jours


Christian Cadiot, automobiliste du Maine-et-Loire, est en grève de la faim depuis le jeudi 24 novembre pour protester contre plusieurs dizaines de PV pour des infractions liées à une voiture dont il n'est plus propriétaire depuis près de 4 ans.


Daniel Merlet, président de l'Andevi, l'association qui défend les automobilistes victimes de PV et de poursuites injustifiés, mène avec Christian Cadiot lui aussi la grève de la faim.
Tous les deux se sont installées dans une camionnette sur un parking de Cholet.

Le Défenseur des droits avait déjà fait cesser les poursuites pour les 28 PV à son  encontre en saisissant l'officier du ministère public près du tribunal de police de Paris.

Mais cette première démarche n'avait pas suffi. Les deux grévistes de la faim avaient répondu au représentant de Monsieur Baudis, venu les rencontrer jeudi (1er décembre) à Cholet, qu'ils arrêteraient leur grève seulement quand toutes les poursuite seraient abandonnées.  

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus