Semences paysannes : la résistance s'organise

Les paysans revendiquent le droit de produire leurs propres semences

Par Marie-Christine Dupé

La revendication n'est pas nouvelle mais une proposition de loi votée par le Sénat en juillet et qui sera très prochainement examinée par l'Assemblée Nationale, incite les producteurs à se mobiliser pour sauver les semences paysannes ! En Loire-Atlantique, c'était mardi et dans le Maine-et-Loire, ce samedi, à Angers ...

Autrefois, à Angers, les grainetiers se retrouvaient à la Saint-Martin, patron du partage avec les pauvres, pour fixer le prix d'échange des semences. Une journée riche d'échanges entre professionnels partageant une même passion !

Ce n'est donc pas un hasard si du 17 au 19 novembre, paysans et jardiniers organisent cette première rencontre des semences paysannes et fermières.

Avec cette future loi, ils pourraient en effet se voir interdire de ressemer leurs propres productions. C'est pour quoi ils appellent l'ensemble des citoyens à rejoindre la campagne pour une libération des semences paysannes et fermières.

Action de sensibilisation sur les lois sur les semences

La destruction symbolique d'un trieur à grain

Plus que jamais, les paysans sont déterminés ... Si la multiplication de 21 espèces pourraient ne pas être totalemnt interdite, pas question pour eux de payer  une contrepartie, à savoir une redevance !

Le collectif "nos campagnes sans OGM" demande le retrait pur et simple du projet de loi.

Et vous, que pensez-vous de ce projet de loi ?
 

Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus