Technicolor Angers : les syndicats reçus à Paris

L'intersyndicale de Technicolor a été reçue au ministère du Redressement productif.

Par Fabienne Beranger

L'intersyndicale de Technicolor (ex-Thomson) a eu mardi une première rencontre "positive" avec Fleur Pellerin, ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif.

La ministre déléguée chargée des PME et de l'économie numérique, "accompagnée de la cellule mise en place par (le ministre) Arnaud Montebourg, était totalement à l'écoute", s'est félicité Guillaume Trichard, porte-parole de l'intersyndicale CFDT-CFE/CGC-CGT-Sud-Unsa, saluant comme "positive son écoute et sa connaissance du dossier".

Selon lui, il s'agissait d'une "réunion d'état des lieux, mais qui atteste de l'engagement d'Arnaud Montebourg que Technicolor est un dossier prioritaire du gouvernement".

"La cartographie des sociétés en difficultés est énorme. Le fait que (Fleur Pellerin) nous ait rencontrés si rapidement, qu'elle connaisse le dossier, ça va dans le bon sens", a-t-il ajouté, indiquant qu'une nouvelle rencontre serait programmée prochainement.

Selon Guillaume Trichard, la ministre déléguée a indiqué que des représentants de l'entreprise Technicolor seraient reçus mercredi au ministère.

La direction de Technicolor a annoncé le 25 mai le dépôt de bilan de son usine d'Angers (350 salariés), spécialisée dans la production de décodeurs numériques, qui était aussi son dernier site de production en Europe.

Une audience sur ce dépôt de bilan est prévue jeudi à 9H00 au tribunal de commerce
de Nanterre selon Guillaume Trichard.

Sur le même sujet

Les + Lus