• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Tsonga s'incline face à la machine Isner

© Fce TV
© Fce TV

Le Manceau Jo-Wilfried Tsonga a été battu 3 sets à 1 par l'américain Isner. La France est éliminée.

Par LQ, avec AFP et sport.francetv

Tsonga aurait pu ébranler le géant John Isner (2m06), il a eu quelques occasions de break mais c'est l'américain qui s'est montré le plus solide, dans un match ou intensité et niveau de jeu étaient bien présents.
La défaite de Tsonga entraîne l'élimination de la France de la Coupe Davis.

Tsonga, qui n'avait perdu qu'un match à enjeu en Coupe Davis face à l'espagnol Nadal sur terre battue, a déçu pour la première fois dans l'épreuve.
Le Manceau, N° 6 mondial, a été plus friable que son adversaire, pourtant moins bien classé et moins expérimenté. Ronchon et discutant souvent avec l'arbitre, il a longtemps affiché une attitude négative qui l'a fait sortir du match à plusieurs reprises dans les deux premiers sets.

Isner, en revanche, ne s'est jamais déconcentré, même lorsqu'il a été poursuivi par une guêpe, chassée à coup de raquette.

Enfin combatif, Tsonga a réussi à arracher la troisième manche en prenant le service d'Isner pour la première fois dans une grosse ambiance.
Mais l'Américain, impressionnant de bout en bout, ne s'est pas affolé et n'a jamais dévié de sa ligne pour envoyer son équipe en demi-finales.

Jo-Wilfried Tsonga, qui avait amené vendredi le premier point à l'équipe de France s'incline en quatre sets à Monte-Carlo, sur le score de 6-3, 7-6 (7/4), 5-7, 6-3.

La France est éliminée de la Coupe Davis au stade des quarts de finale. C'était la dernière compétition de Guy Forget à la tête de l'équipe masculine.
Les Etats-Unis disputeront la demi-finale au mois de septembre face à l'Espagne, qui a battu l'Autriche.

Jo-Wielfried Tsonga : "Je suis déçu"

Déclaration de JW Tsonga, rapportée par Sport francetv : "Isner est sur une bonne dynamique, il met tout dedans en frappant fort. Je suis déçu car j'étais en forme. Mais je suis juste tombé sur quelqu'un qui était meilleur que moi aujourd'hui. J'ai été pris à la régulière, je ne pense pas à avoir fait un mauvais match.  C'est dur de se sentir impuissant comme ça. Les défaites en Coupe Davis sont toujours les plus dures. Quand je perds dans un Grand Chelem je n'engage que moi, là j'engage aussi les copains.

Je ne pense pas qu'on ait sous-estimé les Américains sur terre battue. On était partis sur cette surface en pensant que Gaël (Monfils) serait là. Sinon on serait peut-être partis sur autre chose. Son absence était un coup dur et a rendu la rencontre encore plus compliquée.
Pour l'instant je n'ai connu qu'un capitaine. Pour moi Guy sera toujours "le" capitaine. Il nous a toujours poussés à donner notre meilleur sur le terrain. Il était enthousiaste, il vivait pour la Coupe Davis. Il avait ça dans le sang et il est arrivé à me le transmettre. On va devoir changer, on y pensera après. Pour l'instant on est juste déçu d'avoir perdu et de laisser notre capitaine prendre son envol. On va en discuter entre nous dans les prochaines semaines."

La dernière du capitaine Guy Forget

Avec cette défaite, c'est une page du tennis français qui se tourne car c'était la dernière rencontre de Guy Forget, qui occupait le poste de capitaine depuis 1999 et qui dirigeait cette année sa quatorzième campagne.

"Ca a été long mais ça a été formidable. Grâce à vous et grâce aux copains, j'ai vécu les plus beaux moments de ma vie", a déclaré au micro du stade, le capitaine, ému aux larmes après avoir reçu un hommage appuyé de ses joueurs, de son staff, de l'équipe américaine et du public.

"Grâce à vous j'ai rêvé et j'ai continué à rêver jusqu'au bout", a-t-il ajouté. "L'aventure continue. Il y a encore de belles pages à écrire. Je continuerai à encourager cette équipe et j'ai envie de lui dire: gardez ces valeurs où on donne plus qu'on ne prend."

Sous son mandat, la France a disputé quatre finales pour une seule victoire, en 2001, et devra donc attendre au moins un an de plus pour conquérir le dixième Saladier d'argent de son histoire.

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus