• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Un gréviste de la faim s'arrête

© France 3 Pays de la Loire
© France 3 Pays de la Loire

Marcel Thébault, un des deux grévistes les plus anciens, arrête à la demande de son médecin et de sa famille

Par Christophe Turgis

Un des deux plus anciens grévistes de la faim contre l'aéroport de Nantes, qui avait cessé de s'alimenter depuis le 11 avril, a mis un terme à son action vendredi pour des raisons médicales, a annoncé Julien Durand, l'un des animateurs du mouvement des opposants.

"Marcel Thébault a arrêté sa grève de la faim au bout de 17 jours, et le relais a été pris par une femme du Finistère qui s'est mise en grève de la faim à sa place", a précisé Julien Durand. Marcel Thébault, 54 ans, a cessé sa grève "sur les conseils d'un médecin et pressé par ses enfants".

Michel Tarin, 64 ans, agriculteur en retraite, propriétaire en cours d'expropriation, qui a aussi arrêté de s'alimenter depuis le 11 avril, continue le mouvement. Il est accompagné de trois autres grévistes de la faim: un ancien conseiller général Europe Ecologie - Les Verts (EELV), Gilles Denigot, et une "boulangère paysanne", Séverine Durand, 34 ans, qui ont tout deux commencé mercredi. Ils sont accompagnés par Marie Chiron, une retraitée du Finistère, qui a pris la relève vendredi.

Ces opposants demandent la suspension des procédures d'expropriation dans l'attente de l'issue des nombreux recours en justice qu'ils ont déposés.

L'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, validé par l'Etat et soutenu par les collectivités locales socialistes ainsi que par l'UMP, a vu sa concession confiée au groupe Vinci et doit voir le jour en 2017.

Le futur aéroport est contesté par Europe EELV, le Parti de Gauche, le MoDem, ainsi que par de nombreuses associations locales, comme l'Acipa ou la Cedpa, la Confédération paysanne et des associations de défense de l'environnement.

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus