• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Un journaliste de France 2 tué par un obus

Gilles Jacquier, reporteur de France 2, a été tué cet après-midi dans l'explosion d'un obus en Syrie

Par Fabienne Beranger avec AFP

Gilles Jacquier, grand reporter à France 2, a été tué mercredi à Homs, dans le centre de la Syrie.  Selon un photographe de l'AFP qui se trouvait sur place, un obus est tombé sur un groupe de journalistes qui se trouvait en reportage dans cette ville, haut lieu de la contestation.


Une équipe de France 2 se trouvait en mission autorisée par le gouvernement syrien pour réaliser un reportage destiné au magazine "Envoyé spécial".
Le deuxième membre de l'équipe est indemne, a expliqué France Télévisions dans un communiqué.
La direction de France TV est en contact avec les autorités syriennes pour faire rapatrier l'équipe de France 2 et le corps de Gilles Jacquier.
Il s'agit du premier journaliste occidental tué en Syrie depuis le début de la révolte contre le régime, le 15 mars.

Gilles Jacquier, qui a commencé sa carrière de journaliste reporteur d'images à France 3 Nord-Pas-de-Calais, a couvert de nombreux conflits et a filmé avec sa caméra dans de nombreux pays du monde.
Il avait été récompensé de nombreuses fois par la profession, et notamment par le prix Albert Londres en 2003.
(voir sa biographie au bas de cette page)

En 2009, Gilles Jacquier avait reçu le le Grand Prix Jean-Louis Calderon, lors du festival du scoop et du journalisme d'Angers (Maine-et-Loire), pour son reportage "Afghanistan : École, le tableau noir".

Un journaliste de France 2 tué par un obus (1)


En 2010, Gilles Jacquier avait participé à Bayeux à un débat sur les risques du métier de journaliste dans les pays en guerre.
Voir la vidéo de ce débat sur Dailymotion

 Gilles Jacquier avait débuté sa carrière en 1991 comme journaliste reporter d’images à France 3 Lille, collaborant notamment au journal régional.


De 1994 à 1998, il était journaliste spécialisé à la rédaction nationale de France 3 et avait couvert pour les différentes éditions du JT l’actualité dans différents pays : Afrique du Sud, Algérie, République Démocratique du Congo, Irlande du Nord, Népal, Japon…


Grand reporter à la rédaction de France 2 de 1999 à 2006, il avait couvert différents conflits armés en Irak, en Afghanistan, au Kosovo et en Israël, et tourné des reportages dans toutes les parties du globe : Afghanistan, Inde, Zimbabwe, Népal, Côte d’Ivoire, Haïti, Afrique du Sud… Il avait aussi collaboré au magazine de France 3 Pièce à Conviction avec le 26 minutes « Ben Laden : la traque ».

Depuis octobre 2006, Gilles Jacquier était grand reporter au sein d’Envoyé Spécial. Pour ce magazine, il avait notamment réalisé de nombreux reportages en Afghanistan, au Yémen, en Palestine et au Mexique.


Plusieurs reportages auxquels il a participé ont été primés dans de grands festivals internationaux d’actualité. Gilles Jacquier était ainsi :
- lauréat du Prix Albert Londres 2003
- lauréat du Prix International de l’Enquête CFJ en 2006 et 2007
- lauréat du Prix de Journalisme de TV Ilari Alpi 2007 et 2011
- lauréat du Grand Prix Jean-Louis Calderon Festival International du Scoop et du Journalisme d'Angers en 2009
- lauréat du Prix Bayeux des correspondants de guerre : Trophée TV Grand Format 2010.
- lauréat de la Nymphe d’or du meilleur reportage d’actualité en 2011

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus