• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Un million d'euros pour 23 salariés d'Adrexo

La cour d'appel de Rennes donne raison aux salariés d'Adrexo et confirme le jugement prud'hommal

Par Christophe Turgis

La cour d'appel de Rennes a confirmé la condamnation de la société de distribution

Adrexo (Spir communication) à verser près d'un million d'euros à 23 salariés qui réclament la requalification de leur contrat à temps partiel en contrat à temps plein, selon le syndicat SUD, qui les défendait.

Le 7 juillet 2009, le conseil des prud'hommes de Nantes avait ordonné, en faveur de ces salariés distributeurs de prospectus, un rappel sur salaire de base, prime d'ancienneté et congés payés, soit un total de 956.394 euros, en application de la convention collective nationale des entreprises de publicité.

SUD-PTT Loire-Atlantique/Vendée, qui instruit le dossier depuis cinq ans et a défendu 20 des 23 salariés devant la justice, a expliqué que, dans son arrêt rendu le 16 décembre, la cour d'appel "reconnaît le bien-fondé de la requalification des contrats de travail à temps partiel en contrat à temps plein et permet aux salariés d'Adrexo de se voir payer les heures travaillées gratuitement".

Selon le syndicat, un nouvel arrêt de la cour d'appel de Rennes est attendu le 18 février 2012 pour 25 salariés contre Adrexo, et 35 autres jugements sont aussi attendus, opposant des salariés à Adrexo Saint-Nazaire, devant le conseil des prud'hommes de la ville "début 2012".

Sur le même sujet

travaux pont de Cheviré

Les + Lus