• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

La Varenne, près d'Ancenis : la famille de Mickaël Jouis demande la réouverture de l'enquête

Le corps de Mickaël Jouis a été retrouvé à cet endroit en juin 2002 / © France 3 Pays de la Loire
Le corps de Mickaël Jouis a été retrouvé à cet endroit en juin 2002 / © France 3 Pays de la Loire

16 ans après les faits, un couple de La Varenne, en Maine-et-Loire, demande qu'une enquête soit rouverte. Elle concerne la mort de son fils, Mickaël Jouis.
Ce couple veut que de nouveaux éléments soient vérifiés. Du côté du parquet, il n'en est pas question.

Par FB avec JP Brenuchon

Marie-Jo et Marc Jouis n'ont jamais cru à l'hypothèse de l'accident. L'affaire et tragique et douloureuse...

En juin 2002, c'est dans l'enceinte de la station d'épuration de La Varenne, en Maine-et-Loire, que leur fils a été retrouvé mort, dix jours après sa disparition. 16 années éprouvantes, marqués par la décision du juge de classer le dossier.
Selon les parents de maickaël, la justice n'a pas suffisamment cherché à savoir ce qui s'est passé. 

"La dernière personne qui a témoigné nous dit qu'il est passé exactement à l'endroit où le corps a été retrouvé. Le corps n'était pas là au moment des recherches", explique Marc Jouis, "notre conviction c'est qu'il a peut-être été amené neuf jours après, quand il a été retrouvé. C'est bizarre qu'il n'était pas là avant".

marc et marie-Jo Jouis pourraient être en colère ou résignés, il n'en est rien. Ils viennent de créer l'association "Pour Mickaël ".
"Il y a eu un non-lieu qui a été prononcé et donc le délai de prescription serait dans 2 ans et demi", explique Marc Godefroy, vice-président de l'association,  "là, on ne peut plus se permettre d'attendre beaucoup. Il faut vraiment mettre le maximum et mettre les moyens en face pour faire rouvrir ce dossier."
Marie-Jo et Marc Jouis, les parents de Mickaël / © France 3 Pays de la Loire
Marie-Jo et Marc Jouis, les parents de Mickaël / © France 3 Pays de la Loire

Ce combat réactive de douloureux souvenirs mais Marc et Marie-Jo veulent la vérité pour la mémoire de leur fils.

"Quand on a des doutes, on ne peut pas faire son deuil - raconte Marie-Jo Jouis

"On sait que Mickaël est parti depuis maintenant 16 ans mais si on pouvait savoir ce qui s'est passé, ça pourrait nous apaiser un peu".

L'association cherche des fonds, elle vient de d'ouvrir une cagnotte Leetchi au nom de Mickaël.

► Le reportage de notre rédaction
Marie-Jo et Marc Jouis veulent la vérité sur la mort de leur fils

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus