Cet été, une centaine d'enfants iront en vacances en Loire-Atlantique grâce au Secours Catholique

Publié le

"De belles histoires", c'est ainsi que l'on qualifie souvent les séjours que font ces enfants accompagnés par le Secours Catholique dans des familles de Loire-Atlantique, le temps d'un séjour estival. Ce vendredi, une cinquantaine arriveront.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Ce vendredi 8 juillet, 48 enfants arriveront en car de l'Essonne, première étape à Nantes et ensuite ils seront accueillis dans diverses familles de Loire-Atlantique.

Cela fait 70 ans maintenant que le Secours Catholique propose à des enfants de familles modestes vivant dans la région parisienne de se "mettre au vert" pendant une partie des vacances d'été. Et 52 ans que l'antenne de Loire-Atlantique de l'association a un partenariat avec l'Essonne.

Cette année, ce sera pour un séjour de deux semaines. Ce sont des enfants de 5 à 17 ans qui seront accueillis dans des familles, souvent en milieu rural, bénévoles. L'organisation prévoit tout de même une indemnité pour les repas. "Pour que ce ne soit pas réservé aux familles les plus aisées (d'accueillir), explique Carine Baholet, animatrice du réseau de bénévoles au Secours Catholique de Loire-Atlantique. Ça permet que des familles plus modestes puissent participer."

"Sans nous, ils ne partiraient pas en vacances"

Ce sont souvent des enfants qui vivent des situations familiales difficiles. Certains vivent à l'année dans des foyers ou des hôtels.

"Sans nous, ils ne partiraient pas en vacances" déclare Carine Baholet.

L'organisation de ces séjours se fait au mois de mai, l'association essaye de répartir au mieux les enfants. Certains ont besoin d'être dans une famille avec d'autres enfants, d'autres d'être plus cocounés... Il y a même des enfants qui reviennent dans la famille qu'ils ont connue la saison précédente.

"Ce sont de superbes histoires, se réjouit Carine Baholet. Il y a des grands qui recontactent les familles qu'ils ont connues."

Après cette première arrivée vendredi, deux autres sont prévues fin juillet et courant août. Soit, en tout, une centaine d'enfants.

30 nouvelles familles se sont inscrites pour cette opération.