Faute de candidats, les électeurs de Ruffigné, près de Chateaubriant seront privés d'élections municipales

A moins de trois semaines du premier tour des élections municipales, la commune de Ruffigné en Loire-Atlantique n'a toujours pas de candidat. A 71 ans et après deux mandats, le maire est un peu dépité.

La commune de Ruffigné n'a toujours pas de candidat aux prochaines élections municipales 2020
La commune de Ruffigné n'a toujours pas de candidat aux prochaines élections municipales 2020 © Céline Dupeyrat / France Télévisions
Il reste 3 jours pour trouver un candidat à la mairie de Ruffigné, une commune de 711 habitants située à une dizaine de kilomètres de Chateaubriant en Loire-Atlantique.

Après deux mandats de maire, Louis Simoneau, 71 ans, ne se représente pas. Il part désabusé, avec un désagréable sentiment d'échec, lui qui a consacré 25 ans de sa vie à la commune, car, avant, de devenir maire, il a été conseiller municipal durant 12 ans, de 1983 à 1995.
A 71 ans, Louis Simoneau, maire de Ruffigné depuis 12 ans ne se représente pas
A 71 ans, Louis Simoneau, maire de Ruffigné depuis 12 ans ne se représente pas © Céline Dupeyrat / France Télévisions
"Je suis déçu de ne pas avoir de collègues à me succéder. J’aurais aimé qu’un adjoint ou un conseiller prenne la place", confie-t-il, bien conscient que la charge de travail que doit assumer aujourd'hui un maire est une des raisons de cette désaffection.

"Le 1er mandat s’est très bien déroulé, j’avais une bonne équipe, c'était moins compliqué. Aujourd'hui, on a une surcharge de travail, notamment en raison des réformes et de la communauté de communes", explique Louis Simoneau.

Travail administratif, réunions, commissions diverses et variées, déplacements, le constat est sans appel, sans compter les multiples demandes des administrés. Pour être édile, il faut de la disponibilité et du temps. "Pour moi c’est plus qu’un mi-temps", seul un retraité pourrait reprendre le flambeau, confirme le maire.

Si aucune liste n'est déposée d'ici jeudi 27 février à 18h, la commune sera mise sous tutelle et temporairement administrée par la préfecture.

Entre les deux tours des élections municipales, il sera encore possible de déposer une liste, les 16 et 17 mars. Sans candidat, la commune pourrait à moyen terme être rattachée à une ville voisine.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections société