Louisfert, près de Châteaubriant : la commune retrouve une épicerie-bar

Epicerie-bar chez Véro à Louisfert, près de Châteaubriant / © France Televisions
Epicerie-bar chez Véro à Louisfert, près de Châteaubriant / © France Televisions

Le commerces qui ferment, c'est la réalité pour de nombreuses communes rurales, qui se battent pour les faire rouvrir... Depuis trois ans, les habitants de Louisfert, près de Châteaubriant en Loire-Atlantique, n'avaient, par exemple, plus de café. Jusqu'à l'arrivée de Véronique.

Par Fabienne Béranger

La café de Louisfert existait depuis 1890 et s'était transmis jusque-là de génération en génération, jusqu'à sa fermeture. Mais, depuis un mois et demi, une sauveuse est arrivée : Véronique Voisin a repris le lieu.
Epicerie-bar chez Véro à Louisfert, près de Châteaubriant / © France Televisions
Epicerie-bar chez Véro à Louisfert, près de Châteaubriant / © France Televisions
Depuis la réouverture de ce commerce multiservices, les habitants de Louisfert, commune de 1 050 habitants, aiment y faire un tour et une course.

"C'est vrai que ça manquait. Surtout le pain, et même autre chose, maintenant qu'elle fait des produits frais" se réjouit Jacqueline.

On n'a pas besoin d'aller à Châteaubriant faire nos courses, comme ça - Jacqueline, Locférienne

"J'ai été habituée à aller dans les petites surfaces. Mes parents étaient commerçants, mes grands-parents aussi", explique Véronique Voisin.

Baignée dans le commerce, Véro a donc fait le pari  de relancer l'affaire  en sommeil : bar, épicerie, fruits et légumes, produits locaux... la commerçante joue la carte de la proximité.

"J'ai certains prix en tête et j'ai vu qu'il y avait parfois moins de 10 centimes par produit, alors quelquefois il vaut mieux mettre 50 centimes de plus mais garder son petit commece", explique Marie-Paule.

"Les enfants adorent parce qu'en plus il y a des bonbons chez Véro", raconte Emeline, "on ne fait pas toutes les grosses courses ici évidemment mais on est essaie de venir au moins tous les jours pour le pain".

Dans le village, les personnes seules ont aussi pris l'habitude de venir chez Véro, nouveau lieu de rencontres.

"Ces personnes-là, qui viennent faire leurs courses tous les jours pratiquement, ça leur fait une petite sortie. Ça leur permet de voir du monde" , se réjouit le maire, Alain Guillois

C'est indispensable dans une petite commune comme la nôtre - Alain Guillois, maire de Louisfert

Passionnée par son travail,  Véronique ne compte pas son temps passé dans son commerce. Elle ouvre son commerce 6 jours sur 7.

Sur le même sujet

Les + Lus