A Clisson, « Sauvons le Tivoli » se bat pour préserver un ancien théâtre à l’italienne

© Capture d'écran / France 3 Pays-de-la-Loire
© Capture d'écran / France 3 Pays-de-la-Loire

Les Journées du Patrimoine qui se tenaient dimanche sont aussi l’occasion de rappeler combien il est difficile de le préserver. A Clisson, une association se mobilise pour sauver le Tivoli, un ancien théâtre à l’italienne bâti en 1905.

Par P.S.

« Si vous détruisez un truc pareil, vous enlevez « le Parfum d’Italie », le slogan de la ville » : à l’occasion des Journées européennes du Patrimoine, Jean-Pierre Garreau, membre de l’association "Sauvons le Tivoli", tente de mobiliser pour éviter la destruction d’un théâtre à l’italienne dans la ville de Clisson.

La commune, détruite après la révolution française a été reconstruite dans un style italien.

« On est en 1902-1903, François-Frédéric Lemot revient d’Italie et dit : Clisson ressemble à Tivoli, pourquoi ne pas reconstruire la ville dans le style italien après la destruction par les colonnes infernales de Turreau et de Kleber », précise Jean-Pierre Garreau.
A Clisson, « Sauvons le Tivoli » se bat pour préserver un ancien théâtre à l’italienne
Intervenants : Jean-Pierre Garreau, association "Sauvons le Tivoli" // Benoist Payen, président de l'office de tourisme et adjoint à la mairie de Clisson Reportage : Jean-Marc Lalier, Daniel Le Floch

Depuis 1905

Le Tivoli a été tour à tour, théâtre, salle communale puis salle de cinéma.

En 2008, un incendie détruit sa toiture et le condamne à la fermeture. Trop cher à rénover, il est laissé à l’abandon.

Concertation

Les habitants de la ville et des alentours veulent à tout prix éviter sa destruction : « Je trouve que ce serait vraiment dommage, c’est construit dans le style, avec les petites briques d’origines, les vraies chantignolles, qu’on ne fait plus, qu’on ne trouve plus. Ce serait fou de démolir ça », estime l’une des signataires de la pétition pour la sauvegarde du Tivoli.

La mairie, propriétaire du lieu, a décidé de lancer une concertation sur l’avenir du théâtre : « Ce qu’on souhaiterait c’est qu’il reste utilisé par les clissonais et qu’il devienne peut-être un lieu, parfois de rencontre, fédérateur et touristique, car la ville compte déjà 14 bâtiments classés. »

Les idées ne manquent pas pour redonner vie au Tivoli : salle de théâtre, de concert, lieu de rencontres … les propositions sont ouvertes !

Sur le même sujet

La CPAM du Maine-et-loire accentue les contrôles

Près de chez vous

Les + Lus