• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Hellfest 2019 : retour sur la conférence de presse de Ben Barbaud

Ben Barbaud / © Eric Guillaud
Ben Barbaud / © Eric Guillaud

Lors de sa traditionnelle conférence de presse du dimanche, le boss du Hellfest, Ben Barbaud, a dressé un premier bilan de la 14e édition du festival, évoqué les nouveautés, les aménagements du site, la problématique de son agrandissement et bien sûr l'annulation du concert de Manowar...

Par Eric Guillaud

"On est béni des dieux depuis six ans avec ce temps extraordinaire qui nous accompagne année après année". C'est par ces mots que Ben Barbaud a ouvert la traditionnelle conférence de presse du dimanche après-midi. Beaucoup de journalistes présents, une chaleur étouffante, et le nom de Manowar sur toutes les lèvres, y compris celles du boss du Hellfest. "Une belle édition... les équipes sont ultra-rôdées... je me rends compte que je deviens plus un observateur qu'un acteur de ce qu'il se passe ici, parce que la façon dont se déroule et s'organise le festival est devenu extrêmement professionnelle, j'en suis même moi hyper-surpris".

Après avoir énuméré les nouveautés de l'année, Ben Barbaud a rappelé que le Hellfest est toujours organisé par une association loi 1901 même s'il est devenu "une grosse machine, le plus gros de France en terme de chiffre d'affaires avec plus de 27 millions d'euros"

Notre ADN, c'est le Hellfest à 100%

Pour cette 14e édition, le festival a affiché complet, 180 000 personnes sur le Hellfest, 37 000 sur le Knotfest. De cette soirée supplémentaire du Knotfest, Ben Barbaud a parlé d'une "bonne expérience", mais "non vouée à être confirmée année après année", poursuivant : "on a été content d'accueillir le Knotfest mais notre ADN, c'est le Hellfest à 100%".

Question récurrente, au sujet de l'agrandissement du site, Ben Barbaud dit avoir quelques idées pour l'agrandir un peu sans révolutionner. Pour répondre à la demande, explique-t-il, il faudrait faire deux Hellfest. "On n'a pas vocation à faire ça, ni à agrandir le terrain pour accueillir 120 000 personnes, ce serait une logistique absolument démentielle. Par contre, essayer de bouger certaines choses sur le terrain, faire en sorte que la gestion des flux, les attentes, soient un peu moins problématiques, on y travaille chaque année"

Je pense que le Hellfest avait fait à Manowar un joli cadeau

Á propos de Manowar, Ben Barbaud explique : "Je ne vais pas rentrer dans le détail parce qu'une longue procédure nous attend, l'artiste était sur site, nous avons fait tout ce qu'on pouvait pour que l'artiste joue, l'artiste a estimé que ce n'était pas suffisant, on n'a pas réussi à se mettre d'accord, il est parti [...] Je pense que le Hellfest avait fait à Manowar un joli cadeau en lui proposant d'être la tête d'affiche d'un tel festival".

Ben Barbaud a enfin donné rendez-vous aux métalleux les 19 20 et 21 juin 2020 pour la quinzième édition et annoncé la création d'un bar Hellfest à Paris, le Hellfest Corner...

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus