Cordemais : la CGT appelle à la grève ce vendredi matin devant le site de la centrale

Publié le Mis à jour le
Écrit par Evelyne Jousset
La centrale de Cordemais, en Loire-Atlantique
La centrale de Cordemais, en Loire-Atlantique © C.François France 3 Pays de la Loire

L'annonce de la fermeture de la centrale du Havre est à l'origine de ce mouvement. En signe de solidarités les employés de Cordemais on décidé de cesser le travail vendredi matin.  

Il reste en France quatre centrales à charbon en activité. Le gouvernement avait annoncé, en avril dernier, leur fermeture d’ici 2022. Celle de Havre fermera un an plus tôt, au printemps 2021. Et c'est ce que n'acceptent pas les employés de la centrale de Cordemais. Pour la CGT: 

Cette décision anticipée est une mesure totalement politique en prolongement des élections européennes. EDF veut débarrasser Emmanuel Macron candidat à la présidentielle de 2022 du dossier charbon. Cela lui permettra de rendre son discours plus écologiste. 


Par solidarité ils arrêteront le travail ce vendredi matin. Le Havre tourne avec 170 agents EDF et 150 prestataires permanents. Les personnels exigent de vraies négociations pour leur avenir. Si la priorité d'EDF est la mobilité, avec des mesures d'accompagnement, selon la CGT "ceux qui n'accepteront pas cette mobilité risquent de retrouver au chômage".   

 
Au niveau de Cordemais, EDF entend démontrer la " faisabilité technique et la qualité environnementale de son projet Ecocombust, ainsi que son intérêt économique pour la collectivité."

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.