Coronavirus : dans la perspective de la reprise des TER, la SNCF nettoie ses rails en Loire-Atlantique et en Vendée

Après une longue période d'interruption des lignes TER, pour la sécurité des trains et de leurs voyageurs, des travaux de meulage des rails sont indispensables. Les équipes s'occupent actuellement de l'axe Sainte-Pazanne - Pornic en Loire-Atlantique.
SNCF réseau procède au meulage des rails sur les lignes TER fermées le temps du confinement en Loire-Atlantique et Vendée pour vérifier les dispositifs de sécurité
SNCF réseau procède au meulage des rails sur les lignes TER fermées le temps du confinement en Loire-Atlantique et Vendée pour vérifier les dispositifs de sécurité © France Télévision
Si la ruée des vacanciers vers les plages du littoral est encore loin à l'horizon, le retour des voyageurs du quotidien est pour bientôt. Lorsque le feu vert, celui des autorités, sera donné, les voies de SNCF Réseau devront être impeccables. Les lignes TER et l'ensemble du système mis à l'arrêt mi-mars sont révisés de fond en comble, un travail nécessaire après une interruption inédite dans sa durée.

Alexandre Nicollet, le directeur d'Établissement SNCF-Réseau des Pays de la Loire explique pourquoi il faut reprendre les opérations de sécurité à zéro : "On vérifie l'ensemble des installations de sécurité de la ligne, on effectue toutes les opérations de maintenance qui arrivent à échéance, on effectue des trains d'essais, on meule la surface des rails pour assurer la bonne détection des trains et on effectue une circulation technique quotidienne jusqu'à la reprise du trafic. C'est une situation exceptionnelle qu'on ne connait pas habituellement."

Nettoyer les rails oxydés en amont et en aval des passages à niveau fait partie des points cruciaux du dispositif nécessaire à la détection de l'arrivée des trains. Pour cela l'unique camion meuleur disponible en France est venu en renfort, plus efficace et rapide que le décalaminage manuel.


►Notre reportage en vidéoReportage de Christelle Pineau, Emmanuel Faure et Stéphane Hérel

Alix Mathieu ingénieur travaux chez ETF (Entreprise de Travaux Ferroviaires) précise pourquoi ce camion meuleur est particulièrement utile : "Pour ce type d'activité locale, le camion meuleur permet de passer facilement d'une zone à une autre, il permet de passer d'une ligne à une autre plus rapidement, en cinq minutes le camion sort des rails, part sur la route et rejoint le chantier suivant. Autre avantage, le camion meuleur va vite, on a soixante-douze heures pour traiter toute la ligne avant la reprise du trafic. Avec des techniques mécanisées-manuelles, il faudrait plus de temps ou beaucoup plus que deux opérateurs."

L'ensemble des travaux dans les Pays de la Loire prendra fin le 14 mai. Le réseau reprendra progressivement son rythme de croisière, et avec lui, celui des villes desservies.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société sncf économie transports