• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Gilets jaunes : à Herbignac, quelles attentes avant le “grand débat”?

Exemple d'un cahier de doléances, mis à disposition des citoyens dans les mairies pour préparer le débat national. / © Cécile Claveaux
Exemple d'un cahier de doléances, mis à disposition des citoyens dans les mairies pour préparer le débat national. / © Cécile Claveaux

Le "grand débat national" lancé par le gouvernement suite au mouvement des gilets jaunes. Des réunions à l'initiative de n'importe quel citoyen, mais qui peut être organisé par les mairies. Quelles attentes chez les citoyens, les gilets jaunes, les élus? Exemple à Herbignac, Loire-Atlantique.

Par Eleonore Duplay

"Un débat oui, pour arranger la situation actuelle", mais avec "de gros points d'interrogation". "On va noyer le poisson, gagner du temps, en espérant que tout s'essouffle" "Je ne vais pas y participer, ni mon mari, ni mon chien". Quelques-unes des réactions recueillies au hasard des rencontres, tout près de la commune d'Herbignac, en Loire-Atlantique, un peu moins d'une semaine avant le "grand débat national" souhaité par le gouvernement, en réponse au mouvement des gilets jaunes.

Une concertation de terrain, dont les réunions doivent pouvoir être organisées par n'importe quel citoyen, avec l'aide des élus, autour de 4 thèmes : transition écologique, fiscalité, organisation de l'Etat, démocratie et citoyenneté.


Pas de cahier de doléance à Saint-Nazaire


Pour préparer le terrain, des cahiers de doléances, mis à disposition dans les mairies depuis plus d'un mois.
Avec des résultats très disparates : sur la commune de Saint-Lyphard, les pages sont restées blanches....
À Saint-Nazaire, le cahier de doléance est carrément inexistant. La ville refuse de l'installer, rejetant la responsabilité sur la députée LREM Audrey Dufeu-Schubert, qui réplique qu'absente une partie de la semaine, elle ne peut pas laisser sa permanence ouverte... Alors que cette dernière avait déjà été repeinte en jaune par le mouvement des gilets jaunes.

 
La permanence Audrey Dufeu-Schubert tagguée à Saint-Nazaire, le 15 décembre 2018 / © Christophe François - France 3 Pays de la Loire
La permanence Audrey Dufeu-Schubert tagguée à Saint-Nazaire, le 15 décembre 2018 / © Christophe François - France 3 Pays de la Loire


Situation plus apaisée à Herbignac, où les pages du cahier de doléances se remplissent, petit à petit. 

Pascal-Noël Racine, le maire de la commune a relevé une quinzaine de préoccupations : "Je vois ici, par exemple, l'augmentation du SMIC. Verser la prime d'activité à la source sous forme d'un crédit d'impôts. Le maintien et le renforcement des services publics...."

Si la consultation est censée débuter le mardi 15 janvier prochain, le plus grand flou demeure quant à la forme que prendra le débat, et à ses modalités d'organisation. 

"C'est l'organisation qui m'inquiète. En tant que maire, je suis près à ouvrir une salle, pour que ce débat puisse avoir lieu, mais je n'ai pas forcément les compétences pour organiser ce débat, alors je ne sais pas, j'attends", confie, un brin désemparé, le maire d'Herbignac.

Des gilets jaunes méfiants

Dans l'attente, lui aussi, ce groupe de gilets jaunes, situé aux confins de la commune, regrette le manque de représentativité et le caractère précipité du débat. 

"Si on se concerte, on pourra peut-être obtenir des résultats mais là c'est trop court, les européennes approchent . Donc forcément, c'est facile de faire comme ça, et de clore le bec à tout le monde en disant on l'a fait, mais personne n'a joué le jeu. Si vous jouez une partie de belotte et que vous savez que vous avez perdu d'avance, vous allez pas joué, c'est pas la peine de se mettre à table", explique Dominique, l'un d'entre-eux.
 
Et de cette partie, on ne connaît pour le moment que la date mais pas encore le contenu des cartes ni même le nombre de joueurs ! 

 
Le reportage de Laura Cadeau et Christophe François

 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus