• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Loire-Atlantique : la gendarmerie recherche des auto-stoppeuses victimes d'agressions sexuelles

© France 3
© France 3

La gendarmerie de Châteaubriant recherche des jeunes femmes qui auraient été victimes d'une agression sexuelle après avoir été prises en stop, au nord de Nantes, par un conducteur circulant en Fiat Stilo grise. Deux plaintes ont déjà été déposées, et l'homme a été interpellé.

Par Emma Derome

Les gendarmes de Châteaubriant lancent un appel à victimes. Ils recherches des jeunes femmes qui auraient pu être agressées sexuellement en faisant de l'autostop au nord de Nantes, ces derniers mois. Un homme de 31 ans avait en effet pour habitude de se stationner à proximité de l’arrêt de tramway du Cardo, à Orvault, pour "prendre en stop des jeunes femmes dans le seul but d'avoir une relation sexuelle avec elles", selon l'appel de la gendarmerie.
 

"En effet, lorsqu'une jeune femme se présentait, il la faisait monter dans sa voiture et commençait à rouler comme si de rien n'était. Puis, il lui faisait comprendre que le service rendu devrait se faire en échange d’une relation sexuelle. Cependant, que sa passagère accepte ou non sa proposition, il n’allait jamais jusqu’au bout de son trajet et finissait par abandonner la jeune femme en cours de route dans des endroits parfois dangereux (bande d'arrêt d'urgence d'une autoroute) ou isolés", continuent les gendarmes.

Deux femmes ont déposé plainte au début du mois. Le suspect, qui roulait en Fiat Stilo de couleur gris foncé, a pu être identifié et interpellé par les gendarmes.

Les jeunes femmes qui auraient connu une situation similaire sont invitées à contacter la brigade de gendarmerie de Nozay.
02 40 79 40 17
cob.nozay@gendarmerie.interieur.gouv.fr



 

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus