• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Loire-Atlantique : des éleveurs fatigués par les vols de moutons à répétition

Alain Redureau a perdu 14 moutons d'Ouessant en deux jours. / © Luc Oerthel / France Télévisions
Alain Redureau a perdu 14 moutons d'Ouessant en deux jours. / © Luc Oerthel / France Télévisions

Les éleveurs de moutons de Loire-Atlantique ne cessent de constater des vols dans leur bétail. Un problème à la fois économique et psychologique auquel ils n’ont pas encore trouvé de solution.

Par Pauline Thurier avec Luc Oerthel

14 moutons volés en deux jours ! La semaine dernière, Arnaud Redureau a été victime d’un vol de moutons à Saint-Sébastien-sur-Loire en Loire-Atlantique. Ses moutons d'Ouessant, une espèce en voie d’extinction, faisaient de l’éco pâturage en broutant l’herbe d’un terrain de golf.

Malheureusement, ce n’est pas la première fois que ce spécialiste de l’éco pâturage se fait prendre ses moutons. Il n’est pas le seul à déplorer la disparition de certaines de ses bêtes. En Loire-Atlantique, ils sont plusieurs éleveurs à subir le même sort. 

Willem Verberckmoes, éleveur à Trans-sur-Erdre, a perdu une centaine de moutons sur les 4 000 qu’il avait en 2017. Cela représente une “grosse perte économique l’ordre de 30 ou 35 000 euros”, selon l’éleveur.
 
Cette brebis a été tuée avant d'être oubliée sur le terrain par les voleurs chez Sébastien Heas en 2018. / © Luc Oerthel / France Télévisions
Cette brebis a été tuée avant d'être oubliée sur le terrain par les voleurs chez Sébastien Heas en 2018. / © Luc Oerthel / France Télévisions
Pour tenter de mettre fin à ce fléau, les éleveurs ont plusieurs méthodes. Ils procèdent à des rondes de nuits, concentrent les moutons dans les parcelles les plus sécurisées ou bien installent des caméras de vidéosurveillance dans les champs.

Ces vols à répétition plombent le moral des professionnels. Sébastien Heas, président de l'association des éleveurs pillés, raconte ce calvaire psychologique : “On se réveille en pleine nuit, on se dit qu’il faut aller faire un tour dans une des parcelles. La famille s’inquiète parce qu’on ne sait jamais sur qui ou quoi on va tomber.”

Dans les Pays de la Loire, le département de la Loire-Atlantique est le plus touché par ces vols. 
 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus