• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Loire-Atlantique : la raffinerie Total de Donges en mode inspection

Un grand arrêt de six semaines pour la raffinerie de Donges / © CC Christophe François France 3 Pays de la Loire
Un grand arrêt de six semaines pour la raffinerie de Donges / © CC Christophe François France 3 Pays de la Loire

Total met à l'arrêt la moitié de sa raffinerie de Donges. Une inspection qui a lieu tous les six ans. L'autre moitié sera contrôlée en 2021.

Par Olivier Quentin avec Kévin Gaignoux

Mis bout à bout, la raffinerie Total de Donges, ce sont 32 000 km de tuyaux. Et parfois ça fuit ou ça s'enflamme trop à la sortie d'une torchère comme on a pu le constater lors de divers incidents en 2018.

D'où la nécessité d'améliorer en permanence la sécurité et de faire régulièrement un "grand arrêt" pour assurer une maintenance de qualité.
 

200 entreprises sépcialisées


"Nous effectuons ces grands arrêt tous les six ans , explique Philippe Billant Directeur de la raffinerie de Donges, nous avons la nécessité du point de vie réglementaire d’effectuer des contrôles de l’ensemble de ces installations. On fait venir environ 200 entreprises spécialisées avec pour objectif dans des délais relativement courts d’inspecter l’ensemble de nos unités."
 

le risque industriel est présent...


Lorsqu'on le questionne sur les différents incidents qui ont émaillé l'année 2018, Philippe Billant reste évasif :

"Les opérations de maintenance concernent tous les tuyaux. Lorsqu’il y a eu des réparations temporaires (à l'occasion d'incidents NDLR), on effectue des réparations permanentes. Mais le risque industriel est présent dans une raffinerie et toutes les actions que nous menons en permanence visent à limiter ce risque."

Ces grands arrêts sont destinés à assurer un fonctionnement en toute sécurité sur le prochain cycle de six ans. Mais Total en profite aussi nous dit-on pour améliorer la performance des unités du point de vue opérationnel mais aussi environnemental.

"Ces opérations d’arrêt représentent un peu moins de 60 millions d’€ d’investissement en terme d’inspection, de maintenance mais aussi de modernisation."

La raffinerie devrait être à nouveau pleinement opérationnelle début juillet.

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus