A Nantes : 14 des 15 lieux à réinventer ont trouvé preneurs !

Les Bains-Douches de Nantes, Quai Baco, deviendront un espace dédié à l'économie sociale et solidaire. / © DR Ville de Nantes
Les Bains-Douches de Nantes, Quai Baco, deviendront un espace dédié à l'économie sociale et solidaire. / © DR Ville de Nantes

Il y a un an, la ville de Nantes lançait un appel à ses habitants pour investir, aménager, réinventer 15 lieux publics, en friche ou tombés en désuétude.  Au total, 41 projets ont été acceptés, les résultats de la votation citoyenne ont été dévoilés lundi soir. Florilège.

Par Sandrine Gadet

La Chapelle du Martray, située dans le quartier Hauts-Pavés-Saint-Félix, bientôt  transformée en champignonnière urbaine. La première du genre, à Nantes. 
Ou les Bains-douches qui vont  abriter une épicerie solidaire, un salon de thé, un espace de travail et de détente.
Voilà deux exemples de projets retenus par les 7015 nantais qui ont voté, entre le 9 et le 23 juin, pour déterminer le devenir de terrains en friche, de berges ou de bâtiments du patrimoine nantais. 
Initiative unique en France, Nantes a lancé une consultation auprès de ses habitants pour "réinventer 15 lieux".
L'idée était de mettre différents endroits répartis dans la ville, à la disposition de collectifs, d'associations ou d'acteurs de l'économie sociale et solidaire, charge à eux d'inventer un nouvel usage ou d'en redessiner la vocation. 
Au total, 81 projets ont été déposés fin janvier 2017 auprès de la ville.

Après études , 41 se sont avérés recevables et faisables ! 
Celui qui a recueilli le plus de suffrages (2322 voix) était porté par l'association DLC, (Détournement Libre de Consommables) pour l'espace vert Guinaudeau. Il s'agit d'installer tout près de l'arrêt de tram Chantiers Navals "un nouveau lieu de distribution d'invendus et d'échanges contre le gaspillage".

Seul, un lieu n'a pas trouvé sa destination, il s'agit du "Caillou", un espace de  2 655 m² situé dans le bas de Chantenay, au pied de l’entrée Sud du Parc des Oblates. Une friche toute en longueur, témoin du passé industriel de Nantes et dont le sol est encore couvert de rails ferroviaires.

Si la future activité de ces lieux sera concédée aux associations dont les projets ont été élus, la ville en reste propriétaire.
Remise des clés le 28 juin !

La liste des projets choisis par les Nantais :
  • Espace vert Babonneau : Projet Espace B’Bn par l’association Bio-Ti-Full
  • Les Bains Douches : "La coopérative : travailler-vivre-consommer solidaire" projet porté par l’Ouvre Boite
  • La Salle Bretagne : Le 23 par Big City Life
  • Espace vert Barberie-Cens : Projet "Mur du Cens" porté par Sami Mimouni
  • La Chapelle du Martray : Projet "Le champignon Urbain" porté par l'association le Champignon Urbain
  • La Cocotte en verre : Restaurant associatif "la Cocotte solidaire". Porté par la coopérative de la cocotte solidaire
  • La Galerie Dulcie (ex-Beaux-Arts):  Projet : la galerie du zéro déchet. Porté par les Amis de la galerie
  • Espace Guinaudeau :  Nouveau lieu de distribution d’invendus et d’échange contre le gaspillage porté par  l’association D.L.C  
  • Berge de Sarrebruck : La Serre Bruck, porté par Nutreets
  • Berge Sellier Goudy : Rêver Sèvre par le Collectif Rêveurs Sèvre
  • Espace vert Le Fort : porté par  Collectif le Fort
  • Espace vert Le Fresche blanc . Projet : Fresch’heure. Collectif Fresch’Heure
  • Espace vert Cathuis : Projet porté par  le Grand méchant nous
  • Espace vert Landreau : Au pied d’un if , porté par l'association Clown en nez veille

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus