Nantes : le dossier sur un nouveau franchissement de la Loire flotte un peu

Tous ceux qui empruntent le pont de Cheviré aux heures de pointe le vivent et le disent : ça va finir par ne plus passer du tout. Mais au fait, où en est le dossier d’un nouveau pont pour désengorger le périphérique nantais ? Circulez si vous pouvez,  y’a rien à voir pour le moment !
 
Le pont de Cheviré à Nantes
Le pont de Cheviré à Nantes © France Télévisions Olivier Quentin
C’était en septembre 2017, Bruno Retailleau alors Président de la Région Pays de la Loire nous recevait pour évoquer un projet de nouveau franchissement de la Loire au niveau de l’agglomération de Nantes.

La perspective d’un pont de Cheviré totalement bouché par les embouteillages à l’horizon 2030 forçait nous disait-on à prendre des décisions rapides.
 

100 000 véhicules/jour


A près de 100 000 véhicules par jour en semaine, le pont de Cheviré sur le périphérique à l'ouest de Nantes est effectivement un point sensible.

La Région, Nantes Métropole, le Département de Loire-Atlantique avaient convenu à l’époque de faire une étude ... pour faire le point sur toutes les études existantes et de se retrouver à la rentrée 2018, on saurait alors à quoi s’en tenir.
 

 un pont, un pont levant ou un tunnel… 


« C’est justement l’objet de l’étude expliquait alors Bruno Retailleau, de faire en sorte que l’on détermine l’endroit le mieux placé pour avoir la connexion, pas question de construire des (nouvelles) routes il vaut mieux prendre le trafic qui arrive et avoir le moins possible de routes à construire et ensuite une fois qu’on aura déterminé l’endroit où on arrivera à désengorger le plus possible le pont de Cheviré, il faut savoir quel sera le type de franchissement. Est-ce que c’est un pont, un pont levant, un tunnel… »

On avait même à l’époque situé ce nouvel ouvrage près de Nantes, en amont ou en aval de Cheviré.

Déception au passage des élus du Pays de Retz qui espéraient profiter de ce nouveau franchissement pour le désenclavement de cette partie du département.

La rentrée 2018 est arrivée et pas de décision prise. Le dossier a fait les frais d’autres priorités.

Pour avoir des nouvelles de ce dossier il faut lire le Contrat d’Avenir signé avec L’Etat en février dernier et adopté en mars par la Région. Contrat qui totalise 37 projets.

Projet n° 18 : «  L’Etat s’engage une fois les études achevées , début 2020… à  examiner le principe et les modalités de soutien pour la réalisation de la solution de franchissement qui sera retenue. »

Voilà donc la décision repoussée encore de deux ans. On n’est pas près de voir le bout du tunnel .. ou du pont.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
circulation économie transports