• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

L'Île de Nantes, un patrimoine industriel tourné vers l'avenir

L'Île de Nantes, son passé industriel, ses hangars et ses machines... / © OC / F3PDL
L'Île de Nantes, son passé industriel, ses hangars et ses machines... / © OC / F3PDL

Des hangars, des voies ferrées, des quais, des chantiers navals... A proximité directe du centre ville de la ville de Nantes, nous vous proposons une plongée dans le passé industriel de l'Île de Nantes, aujourd'hui lieu où la création a toujours sa place.

Par France 3 PDL

Pour faire de la culture dans des friches industrielles, il faut ... des industries. Et l''île de Nantes n'en manquait pas. A une encablure du centre ville, des hangars, des voies férrés, des quais, les chantiers navals. 1987: le dernier bateau construit à Nantes est mis à l'eau.
Quelques mètres plus loin, sur les quais, le hangar à bananes, sommeille lui aussi depuis longtemps. Dans les années 2000, l'équipe de Jean-Marc Ayrault s'attache à réhailiter ces entrepos qui ont perdu leur fruit.

>> Voir le sujet de Myriam Thiebaut et Jean-Pierre Brenuchon (montage Florence Thibert) :
L'Île de Nantes, un patrimoine industriel tourné vers l'avenir

 

Les bateaux arrivaient le long du quai et puis il y avait des espèces de tapis roulants qui ramenaient les bananes à ces hangars"


Le hangar, où mûrissaient les bananes, accueillent depuis, un centre d'art contemporain et des cafés-concerts. Au même moment, dans les années 2000, les anciens chantiers navales accueillent les Machines de l'ïle. Des créatures mécaniques inspirées de Jules Verne, et qui deviennent rapidement l'attraction populaire de la ville.

De la créativité toujours:  l'île de Nantes lui fait de la place. Les anciennes Halles Alstom se transforment aujourd'hui en pépinière: une plate-forme économique pour les métiers de la création. Pour la société publique en charge de tous ces aménagements, si l'industrie nantaise n'est plus là, son passé est bien préservé.

L'enjeu de la culture et de la création nous semblait être une forme de continuité avec le passif industriel de l'Île"


Les friches industrielles et Nantes, une histoire d'amour. Tout avait commencé avec l'emblématique usine LU. Devenu en 2000, le Lieu Unique. A l'époque déjà, Jean Blaise transformait une fabrique de biscuit en espace culturel. Les friches racontent une histoire, elles offrent aussi de l'espace.

Les friches, ça raconte une histoire, ça crée un mythe. Il n'y a rien de tel pour qu'un lieu crulturel ait une aura"

Sur ses 337 hectares, la mue l'île de Nantes poursuit son chemin.

>> Vivez la Folle Journée du Patrimoine sur France 3, en intégralité en cliquant ici

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus