Nantes : interrogations chez les coursiers et restaurateurs après la fermeture de Take Eat Easy

Take Eat Easy emploie des coursiers pour transporter les repas du restaurateur au consommateur. / © MAXPPP
Take Eat Easy emploie des coursiers pour transporter les repas du restaurateur au consommateur. / © MAXPPP

L'enseigne belge Take Eat Easy, spécialisée dans la distribution de repas par vélo et implantée à Nantes, a annoncé mardi sur son site internet avoir été placée en redressement judiciaire. Chez les coursiers et les restaurateurs, des interrogations se mêlent à la déception.

Par Valentin Gaborieau

Thomas était coursier chez Take Eat Easy depuis "les débuts", c'est-à-dire en janvier 2016. Il a été informé par mail de "la fermeture des opérations de Take Eat Easy" et l'annonce du redressement judiciaire auquelle est confrontée l'enseigne. Pour lui, "c'est beaucoup de ressources en moins" même si ce travail était "secondaire".

Pour moi c'est vraiment dur."

Thomas, coursier chez Take Eat Easy​

Les coursiers les plus expérimentés pouvaient gagner jusqu'à plus de 2000 euros par mois... Aujourd'hui, ils sont en attente d'impayés. A Nantes, près de 82 restaurateurs travaillaient avec la start-up. Pour eux aussi la nouvelle est difficile à avaler.

J'ai pas compris. La marge qu'on leur donnait était conséquente. Leurs coursiers étaient des auto-entreprenneurs."

Un restaurauteur nantais affilié à Take Eat Easy​

Sur une commande effectuée via Take Eat Easy, la commission prise par l'enseigne est aux alentours des 30%, en fonction des arrangements avec les restaurateurs. Nous avons cherché à joindre les responsable sans succés. Chez Deliveroo, une société britannique concurrente qui emploie 150 collaborateurs, les coursiers s'interrogent aussi sur leur avenir.

On se demande ce qui va se passer pour Deliveroo dans les mois à venir."

Un coursier pour Deliveroo​

En quelques seulement Take Eat Easy était devenu leader de la livraison à domicile. L'entreprise était présente dans 20 villes en Europe.

► VIDÉO. Le reportage de Céline Dupeyrat et Daniel Le Floch
Nantes : interrogations chez les coursiers et restaurateurs après la fermeture de Take Eat Easy
L'enseigne belge Take Eat Easy, spécialisée dans la distribution de repas par vélo et implantée à Nantes, a annoncé mardi sur son site internet avoir été placée en redressement judiciaire. Chez les coursiers et les restaurateurs, en plus de la déception, des interrogations émergent. - France 3 Pays de la Loire - Céline Dupeyrat et Daniel Le Floch

Sur le même sujet

Les + Lus